Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 17:04

Conseil municipal de février 2013

Question n° 4 de l’ordre du jour
Modification du I de l’article 32 du Règlement Intérieur du Conseil Municipal

Monsieur le Maire – Ce point concerne les tribunes pour le bulletin municipal. Il s’agit de tenir compte
du fait qu’un groupe qui était jusqu’à présent dans l’opposition, le MODEM présidé par M. DELOM, a
choisi lors du dernier conseil municipal de rejoindre la majorité municipale et de voter le budget. Il est
donc proposé de modifier le règlement pour que les pages dédiées aux tribunes attribuent une demipage
pour les deux groupes de l’opposition et cinq espaces pour les cinq groupes de la majorité. La
rédaction de l’article 32 intègre cet objectif de conserver la pagination actuelle et de ne tenir compte
que de la modification dans le choix d’un des groupes. Cette situation est provisoire jusqu’au mois de
mars prochain puisque les nouvelles élections municipales amèneront sûrement des changements et
peut-être la création d’autres groupes. Tout cela sera réouvert après les élections municipales.

Madame ADIL – Vous avez parlé, M. KALTENBACH, de provisoire, de changement, etc.

Je crois que cela fait la quatrième fois que nous revenons sur ce règlement intérieur en conseil municipal et
notamment sur ces fameuses tribunes, avec des changements puisque je ne reviens sur le fait que
nous ne pouvons plus signer comme nous le souhaitons.

On ne peut pas signer « parti des mères » puisque cela vaut 54 minutes au téléphone avec le conseiller du cabinet du maire, pour finalement être censuré.

D’autres changements interviennent, dont un intervenu le 15 mars 2012 à 15 heures 38 par mail.
Cette fois-ci ce n’est pas le conseiller du cabinet, mais le chef de cabinet qui explique : « comme pour toutes les tribunes le texte doit être uniquement en light et ne pas comporter des mots ou des phrases en gras ».

Vous comprenez donc maintenant pourquoi il n’y a plus dans les tribunes d’italique,etc. Cette décision est tombée comme cela. Au fur et à mesure, cela évolue et nous avons des nouvelles règles. Mais qu’importe, cela n’a aucune importance.

Le point sur lequel je voudrais revenir m’a profondément choquée. Nous avons des délais pour rendre
les tribunes, et je souhaite évoquer celui du mercredi 16 mai 2012 minuit. Le jeudi étant le jeudi de
l’ascension, il était férié.

Je suis quelquefois un cancrelat, je reste près du radiateur, je n’ai pas changé de place, merci M. DELOM, car cela n’a rien changé pour ma place, excusez-moi, cancrelat, j’ai le cafard aussi si vous voulez, on peut l’écrire en deux mots ou en un mot. Qu’importe.

Mercredi 16 mai, je n’avais pas envie d’écrire ma tribune et j’ai demandé un délai à la directrice de communication. J’ai donc envoyé un mail stipulant : « puis-je avoir un délai supplémentaire ? ».
Elle m’a répondu : « non pas possible, il faut rendre la tribune avant minuit ».

J’ai été étonnée, car Clamart Info est un mensuel, qui coûte certes 25 000 euros, mais dont les impératifs de bouclage sont différents de ceux d’un quotidien. Que je le rende [mon écrit pour la Tribune] le mercredi à minuit, ou le vendredi dans la matinée, en termes de rédaction cela ne doit pas bouleverser l’organisation.

J’ai quand même envoyé ma tribune et reçu une réponse m’informant qu’elle avait bien été réceptionnée - je vais retrouver l’heure exacte – le mercredi soir à 23h39.

Cela me pose souci, car si la directrice de communication en arrive à travailler jusqu’à 23h39 pour attendre ma tribune et peut-être d’autres tribunes, je me demande quels sont ses horaires.

Je le dis d’autant plus que je n’oublierai jamais, que je n’oublie pas – et je veux mettre en garde – que dans une ville d’à côté une directrice de communication s’est suicidée en se jetant par la fenêtre. Ne l’oublions pas. Je mets en garde.

Je vous remercie.

Monsieur le Maire – Il y a des règles, il faut les respecter.

A noter : la règle à respecter, ce sont les horaires de travail de la Directrice de communicatiopn!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche