Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 13:21

Conseil municipal de décembre 2011

Ma prise de paroles, en séance municipale de décembre 2011, ne sera pas publiée sur ce blog.
- Prise de parole concernant l'approbation du compte-rendu municipal.

Précision :
- A partir de 22 heures, je n'ai plus siégée en séance, procuration donnée à Grégoire ARTINIAN.

Je décroche. Je sais que j'ai raison sur mon projet de délibération. Ma délibération sur le remboursement des frais de garde est passée dans une autre ville. Je n'ai plus rien à faire dans le conseil municipal de ma ville.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

justicepourtous 07/02/2012 18:46

Chère Rachel,

J'ai vu que sur ton site tu as désigné : " Le journal du Robinson " comme étant " sans politique " ou voulais-tu dire, plutôt : " apolitique ". Or, ce n'est nullement le cas. Ses " prises de
position " indiqueraient le contraire. Ce n'est pas grave du tout ni répréhensible du tout, chacun est libre de ses opinions. Même si ce journal " Le journal du Robinson " est bien bien un journal
d'opinion (généralement très bien écrit !), il n'en reste pas moins, un " journal d'opinion politique ", et c'est... très bien comme cela.

Cordialement

justicepourtous 07/02/2012 18:05

Chère Rachel,

Ta position d'abandonner la réunion, dite " publique ", du Conseil municipal, ne peut-t'être reprochée, même, si elle pourrait t'honorer d'un certain courage, mais pour lequel, aux yeux de la
population Clamartoise, dont j'en suis, comme tu le sais, ce n'est certes pas, hélas, suffisant, pour changer quoique ce soit en " utile " de la politique et gestion municipale de la ville au
bénéfice des " administrés " Clamartois, qui n'y trouvent absolument pas leur compte ni leurs " marques "...

Ceci, et surtout, compte tenu que tu " sièges " au Conseil municipal (gardant en "secret "), toi et ton partenaire, pour on ne sait quelle raison, les chiffres " astronomiques ", non-vus nulle part
ailleurs ou " publiquement ", des dépenses et " tous frais " de voyages somptueux à l'étranger des " élus " et de la " propagande abominable, fallacieuse, pernicieuse, personnelle-politicienne du
maire " et " du PS (!), " éditées et imprimées " par la mairie, qu'il a eu le culot de s'approprier, comme si c'était sa propriété privée (à ce sujet, hum hum v. mon site..!), et dite-le château de
Kaltenbach-Dracula-despote-tyran, champion toutes catégories monstrueux et vampire de la politique politicienne Clamartoise, la plus honnie et la plus pervertie et détestable du 92 et de France
(les élus tous bords confondus s'y trouvant extrêmement bien, évidemment !), propagande et avalanches " de poison et toxiques ", diffusées sur les deniers publics, par centaines de milliers et
millions d'euros (sans compter les centaines de millions du BTP que vous passez également sous silence, et ce n'est pas bien !), tu ne dis pratiquement rien (et plutôt rien que quelquechose !) et
ne " dénonces rien, non plus " (ainsi que ton partenaire bien ou plutôt vraiment le plus " mou " et vain qui soit, excuse-moi de te l'avouer sans ambage, qui n'a pas le réflexe et le goût, oh
combien, d'inciter ou de " motiver ", de si peu soit-il, les Clamartois à croire à cette personne " passive ", sans réponse efficace ou pratique, à tous les éléments surgissants et intervenants, et
auxquels tout politique, un tant soit peu " digne " et/ou " méritant ", réagirait ou devrait cependant le faire en de telles circonstances !), des dérives financières, " urbanistiques ", "
culturelles-propagande-du-maire ", environnementales (sinon plus !), et bien d'autres pires encore, extrêmement graves et monstrueuses, que commet, incessamment, avec un morgue, culot et arrogance
rarissimes, parmi les élus de France et caractéristiques de la politique néfaste et mortifère infligée et subie, " sans-contre-pouvoir " ni contre-partie, évidemment, des " soi-disant élus " (y
compris ceux d'une soi-disant opposition, totalement " intégrée " au maire !) désireux et " heureux " de " plaire ", de " servir " et de se " complaire " et de se satisfaire, des avantages accordés
et " offerts " généreusement par ce Satrape singulier à nul autre pareil...

Pourquoi n'as-tu donc rien dit, ni " protesté " pour cette réunion dite " publique " du conseil municipal du 14 décembre dernier, où l'on votait le buget, et qu'intentionnellement (comme à son
habitude-prouvée au préfet lui-même !), cette réunion dite " publique " n'était affichée nulle part, pas même au pied de la mairie, et magré s'être offert (ce maire !) des centaines de panneaux
luxueux d'affichage " officiel " de la mairie, pour y mettre " surtout " sa photo grand format, pour laquelle, tous les ans, il la renouvelle, et que l'on constate, à chaque fois, avec étonnement,
qu'il a rajeuni, au point de paraître un adolescent tout innocent, aussi innocent et comme le loup qui a revêtu la peau de l'agneau.

Artinian, ton partenaire, est parfaitement " informé " de ce genre de faits. Voilà le genre de réponse qu'il me fait, dans ces circonstances (sic) et décrites et adressées au préfet (mais c'est du
pareil au-même, pour V. Gazeilles ! : " Ah oui, alors, mais tu comprends, s'il faut réparer cet " oubli " (qui n'en n'est pas un !), la séance va être annulée, et c'est très embêtant, et il va
falloir tout recommencer..." Si tu le souhaites, je te montrerai la lettre que j'ai adressée au préfet, qui l'a signalée à Kaltenbach, mais qui n'a cure du préfet, quel qu'il soit, qu'il juge "
insignifiant " et peut apte à s'entretenir avec cet édile " spécial " tout-puissant, M. Kaltenbach, un préfet que ce dernier peut fait virer, ad nutum, au besoin, si celui-ci se permet de "
discuter " avec Kaltenbach ou simplement de le " contrarier "... Eh oui, pareil pour Gazeilles, paroles rapportées, également, au préfet. Mais ces gens (le maire) sont au-dessus du préfet. ET toi
et Artinian, ne semblent pas vouloir bouger, pour autant, pour des choses et principes essentiels et cependant fondamentaux pour la démocratie, qui n'existe pas à Clamart, ce que tu devrais
pourtant bien savoir.

Tu peux ne pas publier ce présent post, mais cela ne te ressemblerait pas, ni servirait ta cause, au contraire, et si c'était quand même le cas, alors, je serais extrêmement déçu sur ton
comportement d'élu... Change de Cap, et surtout, change de méthodes. Ouvre donc les yeux de ce qui se passe réellement à Clamart (dans le Haut-Clamart !) et fais ce que tu dois, c'est le meilleur
avis et conseil que je peux te donner " utilement "..!!! Merci pour ta réponse.

Très cordialement, Bien à toi, et salut citoyen

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche