Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 22:54

Conseil municipal de septembre 2011

Rachel ADIL - Déclaration faite dans le cadre de l'approbation du compte rendu...

.

Concernant ces deux comptes rendus du mois de juin, plusieurs points que je souhaite souligner ;

Pour le dernier conseil,  il n’est pas noté mon absence… .
- Or, lors de l’interruption de séance, à minuit cinquante, à cette heure avancée de la nuit,
 je suis descendue sur la place et je suis restée là, en bas, à admirer les lueurs de la ville sur les pavés chinois.

Je n’étais pas à ma place…

Un regret, cependant… Je n’ai pu écouter Madame Altamirano.
Car Madame Altamirano est à nouveau intervenue en conseil.
La deuxième fois en peu de temps, après deux ans de silence… Bel exemple ; à suivre.

C’est d’autant plus courageux qu’il faut garder en mémoire les propos de Madame Rakoff, Première adjointe, et surtout aux Droits des femmes.

Ces propos-là en séance municipale de janvier 2010,
je cite Page 43 – Ligne 12:

"la meilleure manière de concilier son engagement politique avec les obligations de sa vie personnelle, quand on est une femme et que l’on fait de la politique, est d’éviter d’en perdre avec des interventions telles que celles que vous faites très souvent, Mme ADIL »


 Pour ce qui est de
« 
concilier son engagement politique avec les obligations de sa vie personnelle »,
je rappelle que voilà un an, oui un an déjà que j’ai déposé la délibération sur le remboursement des frais de garde pour enfant pour élus non indemnisés…
Un an plus tard, toujours rien !

Pour ce qui est de
  Quand on est une femme et que l’on fait de la politique… perdre son temps…

Les femmes doivent-elle se taire ? 
Ou cela signifie, implicitement, que les hommes, eux,  peuvent parler pour ne rien dire…
Ou  Madame Rakoff manque-t-elle de discernement ?

Deux exemples.
Pour la Majorité, celui-ci au pied levé !
comme on dit, il faudrait être fou pour dépenser plus.
C’était les propos de Monsieur Seyler ; c’était à propos du budget !
conseil municipal du 26 janvier 2011 – Page 21

Pour l’Opposition, ces considérations météorologiques
Christian Delom -
Quand il pleut, il pleut. Quand il fait beau, il fait beau.
conseil municipal du 14 avril 2010 – Page 5

Et bien sûr, je peux encore parler des répétitions comme celle de Monsieur Kaltenbach. 
A ce jour, le record est le mot « Préfabriqués ».
« Préfabriqués » répété pas moins de 14 fois … 14 fois  dans le cadre de deux  interventions! c’était lors du conseil municipal du 17 décembre 2008. 

Ces propos si utiles [futiles]… et de là, cette large domination masculine,
cette inégalité homme/ Femme  qu’illustre la répartition des temps de parole en séance..

Cette répartition, sous l’angle Homme / Femme, 
 sans tenir compte des propos tenus par Monsieur Kaltenbach et autres présentations de délibérations
– est la suivante :

- Séance du 17 juin :
16, 6% pour les femmes contre 81,4% pour les hommes

- Séance du 29 juin 2011 :
14, 5% pour les femmes contre 85,5% pour les hommes.

15% donc ! Coïncidence, c’est cette même proportion de femmes  qui se retrouve dans la Chambre Haute…
15% de femmes au Sénat ! et d’aucuns d’aucunes parlent d’un changement ? 
Je me demande bien lequel.

Et, je profite de cette occasion pour vous féliciter, Monsieur Kaltenbach ; Monsieur le Sénateur-Maire.
Oui, vraiment, que vous soyez sénateur,  c’est une bonne nouvelle pour Clamart.

Un sénateur coûte 1 million d’euros annuel…
 
1 sénateur – 1 million ! Payé par tous les habitants… 
mais quelques économies, peut-être,  pour les Clamartois et Clamartoises

Voici pourquoi j'ose l'espérer, en deux exemples :  

Enfin la solution au Portail des familles !
- Sénateurs, c’est 1 000 euros par mois de prime informatique.  Vous avez là de quoi résoudre ce problème de portail et même d’équiper toutes les écoles clamartoises en ordinateurs.


Votre voiture, vous n’en avez plus besoin ?
- Sénateur, vous avez le droit à une carte RATP nominative et gratuite, mais encore vous avez droit au taxi gratuit dans Paris intra-muros,  à des voyages illimités en train, première classe, à 40 aller retour par mois en avion…  Sans compter que vous avez un vélo électrique…

Bref, vous n’avez plus besoin de votre Velsatis, qui coûte si chère aux habitants.

Sur ce dernier exemple, j’attends votre réponse, Monsieur Kaltenbach.
- Allez-vous renoncer à votre Velsatis ?

Je vous remercie.

Et Madame Rakoff s’est fâchée… ça l’agace !
Et Monsieur le Sénateur-Maire de Clamart n’a pas répondu à ma question… ça m’agace !



Partager cet article

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article

commentaires

kamel 24/11/2011 18:48

désolé Rachel !! juste le temps de m habituer !!

kamel 23/11/2011 22:04

et dire qu elle se prétend pas forte en maths !! chapeau !!

Clamoche 24/11/2011 10:08



Merci Kamel... et on ne dit pas "elle", on dit Rachel... puisque tu sais qui je suis !



vincent 12/10/2011 18:51


Bonjour,

je vous rasure tout de suite, je n'ai nullement l'intention d'être un arbitre sur ce qui doit être interressant ou non.
Je vous ferais remarquer que vous évoquer presqu'à chaque conseil municipal le fait que les femmes ne parlent pas au conseil municipal mais dès que vous avez l'occasion de parler sur un sujet comme
le rapport de la chambre régionale des comptes, sujet interressant à mon humble avis (mais vous pouvez avoir un autre avis sur ce sujet central pour une mairie à savoir la gestion de la commune),
vous préférez vous taire.
Vous défendez une noble cause (à savoir l'égalité homme femme) mais d'une façon comique qui ne semble pas plaire à tout le monde au conseil (hommes et femmes).


Clamoche 18/10/2011 11:35



Bonjour,

Sans nul doute, le rapport de la chambre régionale des comptes est un sujet intéressant... Et, suite à votre commentaire, j'ai essayé de le lire, déchiffrer, comprendre et tirer quelques
réflexions de ce rapport.

Lorsque Monsieur le Maire m'a donné la parole alors que je ne lui avais rien demandé, j'ai été prise de court... je ne l'avais pas lu.
Je sais, ça ne se dit pas... Rares sont les élus qui avouent cela... Et je me demande combien l'approuve sans même reconnaître qu'ils et elles ne l'ont pas seulement regardé.


Bref, je me suis immergée dedans... dans ce rapport...
Le week-end n'a pas suffi. Je me suis endormie dessus tellement c'est obscur pour moi. Je vous propose donc pour les séances à venir de me livrer vos positions sur les délibérations. Et, si vous
êtes convaincant, je les déclamerais en séance... Tout en citant ma source. Vous !



Vincent 09/10/2011 16:24


Il faudrait que les femmes disent des chose interressantes au lieu de répéter toujours la même chose et de faire des jeus de mot douteux.


Clamoche 09/10/2011 16:42



Bonjour,

Sans doute! Et est-ce parce que vous êtes un homme que vous pouvez mieux discerner ce qui est intéressant... ou non?

Et, pour ce que est des jeux de mots, l'humour que j'ose et auquel vous semblez si sensible au point de ne pas l'apprécier, de mal l'orthographier, c'est une façon de faire passer le message.

Le comique de répétition ! Dont je me passerai bien...



Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche