Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 10:39

Groupe « Vivons Clamart »      

RACHEL ADIL - Tribune publiée dans Clamart Info - Mars 2011 

 

 

Fumer la moquette ?

   

Clamart réalise des infrastructures pour    les Jeunes, jamais par les Jeunes.

 Tout est dans la préposition, jamais dans la proposition.

  

Les Jeunes sont mis sur le banc de touche comme avec le nouveau stade de la Plaine. Coût 13 millions d’euros et une grande fête du foot… mais on se fout de la défaite de certains Jeunes. Leur quotidien est rythmé par l’ennui et le découragement, pour cause de chômage et, trop souvent, manque de qualifications.



Pourtant, il existe des mesures simples à mettre en oeuvre dont la clause d’insertion professionnelle. Cette clause oblige les entreprises qui répondent à un appel d’offres lancé par la ville, à recruter, à former des personnes éloignées de l’emploi. Les entreprises s’inscrivent dans une action socioprofessionnelle, sans être pour autant pénalisées.

 

Pénalty : Clamart ne recourt jamais à ce dispositif. Pas de clause et porte close pour des Jeunes qui perdent leurs valeurs, se perdent parfois à en devenir, faute d’avenir, voleurs… ou encore se tournent vers de l’herbe artificielle.



De l’herbe artificielle comme pour le stade de la Plaine ? Un gazon synthétique, 13 millions d’euros dépensés pour que des Jeunes jouent et marquent des buts alors qu’ils et elles cherchent un but ; des Jeunes qui auraient pu, voulu, aimer travailler sur l’aménagement de ce stade. Fume…  

 
Oui, l’envie de fumer la moquette !

..............................................................................................................

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 08:20

Cantonales 2011,
Et mon approche, très personnelle, des candidates et candidats.

 

Et, pour commencer cette série, Juana Alatmirano.

Et cette difficulté : ma solidarité féminine m'empêche de trop la critiquer...

Alors, cet article, lu sur le web,  qui résume ma pensée.

 

Extraits:

Au PS, la parité est sur le papier mais pas encore sur le terrain.

 

Sur le Haut Clamart , les électeurs devront se prononcer en mars 2011 pour le renouvellement du canton. Les résultats prévisibles sur ce scrutin local explique probablement le peu d’intérêt que porte le maire à cette élection. En présentant Juana Altamirano dont l’expérience en tant qu’élue se limite à moins de trois années passées au conseil municipal de Clamart, le maire poursuit avec cette fâcheuse habitude de présenter une femme sur les scrutins les plus périlleux. Ce procédé n’est pas qu’une insulte à la parité, mais affiche aussi un profond mépris pour les électeurs du Haut Clamart qui ne voient dans cette candidature qu’un quota.

 

Avec ce scrutin, le maire a pour seule ambition de se mettre à jour avec les quotas dans son parti quitte à présenter une candidate dont l’expérience se limite a de la figuration au conseil municipal et à la gestion d’un secteur qu’elle ne maîtrise pas.
Dans le domaine de la parité comme dans bien d’autres, ce parti n’a aucune leçon à donner à qui que ce soit.

Patrice Roncari

La Gauche Moderne – Clamart

 

Lire l'article dans son intégralité La parité au PS c’est pour quand ?

 

Note :
- Figuration au Conseil municipal :  Les seules prises de parole de Madame Altamirano se résume à ce mot "Présente" lors de l'appel nominal.
Source : le décryptage sur trois ans des comptes rendus des séancs municipales.

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 14:20

Cette anecdote, qui ne tient pas dans un Clamoche Info.

 

Conseil de quartier du Pavé blanc - En octobre 2010.

Cette réunion, j'y vais, accompagnée d'une voisine.


En marchant à l'aller.
Sûres de trouver une voiture, pour un co-voiturage, en retour.


L'un des sujets traités dans ce conseil de quartier : la sécurité.
Il y a là Monsieur le Maire, Monsieur le nouveau commissaire de Clamart...


et d'autres élus de la Majorité.
Dont Madame Altamirano, qui n'a pas dit un mot!
Rien d'exceptionnel !

 

 

Quelques 90 minutes passées,  ma voisine doit rentrer.
Seule, à 22 heures dans les rues, faut-il s'inquiéter?

 

Et ce SMS reçu peu après son départ : Bien arrivée!

Son téléphone et surtout, savoir qu'elle pouvait me joindre, un geste simple, sécurisant...
Simple et sécurisant, car entre connaissances et donc confiance!


La sécurité passe par la solidarité, l'attention à l'autre et plus encore, la communication :

- entre parents et enfants,

- entre habitations voisines,

- entre les gens du quartier...

 

 

Et sur le plan de la campagne pour les cantonales, l'approche de Grégoire Artinian.

http://artinian2011.com/blog-campagne/?p=23

 

Et au niveau du PS de Clamart, je me demande si Monsieur Kaltenbach répond
"Occupez-vous de vos enfants!"

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 13:54

1er Mars 2011

 

Un nouveau numéro de Clamoche Info en ligne.
http://www.clamoche.com/clamart/municipalite/politique/clamoche37.pdf

Un numéro qui comme bien d'autres, a failli finir à la poubelle...
Sauf que les poubelles, elles débordent.

 

Merci à Grégoire Artinian,
- Comme à beaucoup d'autres avant,
de m'avoir permis de finaliser ce numéro-là.

Partager cet article
Repost0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 22:00

Découvert sur le web, ce site

 

Le Journal de Robinson
http://www.lejournalderobinson.fr/

 

Evidemment, je peux épiloguer longuement sur :

- la mise en page réussie
Et surtout, cette statue de femme, pour illustrer la page d'accueil.
Ce qui, pour la féministe que je suis, est très important.

- la définition d'une zone géographique pertinente.
Sceaux, Chatenay, le Plessis Robinson, le Haut Clamart, etc.

Ou encore,
- le rôle tenu par le bloggeur - ou la bloggueuse !

Pas sa photo à la Une, pas de narcissisme et de promotion de sa personne...

Qui est-ce ? Je l'ignore. Vais-je chercher à savoir? Bien sûr, c'est plus fort que moi...
Ah ! La curiosité féminine.

 

Mais aussi
- des textes sans faute, lisibles, compréhensibles.

Et plus encore, des propos justes sur notre candidature,
- celle de Grégoire Artinian... et moi, avec lui.

 

Le Journal de Robinson dresse :
- le portrait de Grégoire Artinian,
Et cela correspond à l'image que j'ai de lui.

Et mon portrait... mais plus encore, ma façon de ressentir les choses.
-  On ne peut réécrire ce qui est déjà bien écrit, donc à  lire.
http://www.lejournalderobinson.fr/?p=2457

Alors ce message pour vous, Jérôme ( c'est ainsi que vous vous appelez?)
Ce simple mot : Merci.

Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 20:46

Délibération frais de garde

 

Voilà 5 mois qu'une commission doit se tenir, une commission pour approuver ma délibération déposée en septembre sur le remboursement des frais de gardem... relance en séance municipale de janvier 2011, avec la "délibération sur l'interdiction de tomber de la neige" et toujours rien.

Clamart organise trois jours de manifestation à l'occasion du 8 mars. Trois jours pour La Journée internationale des Femmes... Trois jours avec ou sans garde d'enfants?

 

Et les conséquences de cette mauvaise volonté se retrouve par la sous représentation des femmes pour les élections départementales.

 

........................................................................................................................................................

Les Nouvelles News
http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/civilisation-articles-section/parite/947-cantonales-le-feminin-de-candidat-est-suppleante

" Qui va garder les enfants ?» avait ironisé Laurent Fabius lorsque Ségolène Royal montait dans les sondages… La question, qui est apparue comme bassement sexiste et politicienne, est plus politique qu’il n’y paraît : quelle organisation de la vie dans la cité pour permettre aux femmes et aux hommes de faire de la politique ? Lorsqu’une conseillère municipale demande par exemple que les frais de garde des enfants des élus soient pris en charge par la collectivité locale les soirs de réunion, personne ne se presse pour faire adopter la mesure. Rachel Adil, élue à Clamart, a déployé beaucoup d’énergie pour convaincre les autres élus de la suivre dans cette voie. Mais la minorité de femmes prioritairement concernée par le problème a du mal à faire bouger les vieux élus.
Problème d’argent. Faire campagne a un coût… supporté par le candidat s’il fait moins de 5 % des voix. « Et comme les femmes gagnent moins que les hommes, elles donnent la priorité à leurs enfants et ne prennent pas le risque de devoir payer leur campagne » fait observer Rachel Adil. Encore une histoire de serpent qui se mord la queue.

 

...........................................................................................................................................;;;;

 

Et cette remarque:
- Les vieux élus? est-il écrit dans cet article. Sans doute ce comportement dépassé, ce comportement de temps que l'on pouvait espérer révolu!  enfin qui devrait l'être...

Partager cet article
Repost0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 22:11

Clamart, Journée des femmes - le 8 mars 2011.

 

Les femmes à l'honneur... sauf au Conseil municipal pour prendre des décisions concrètes.

Vidéo de la séance - Texte de l'intervention ICI
Cette vidéo est d'une qualité médiocre. Mais MERCI à Dominique, toujours présente dans le public!
Merci d'avoir filmé une femme... en difficulté : moi !

 

A mes côtés, Grégoire ARTINIAN, Candidat aux élections cantonales Plessis Robinson Clamart.

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 15:40

Elections du Plessis Robinson - Clamart

 

Grégoire Artinian, Candidat... et cette surprise de proches:
- Pourquoi pas toi? Pourquoi , toi Rachel, tu es juste remplaçante?

 

Explications:

 

 

- Dois-je siéger au conseil municipal?

 

Ainsi s'est terminée une de mes interventions au dernier conseil municipal.
  Frais de garde... et les femmes sur lur garde?

 

Intervention prévue pour le conseil municipal de décembre 2010,
auquel ni Grégoire, ni moi n'avons pu assister; à cause de la neige

 

Intervention qui signifiait pour Grégoire, que j'avais pris la décision de ne pas me présenter aux cantonales du Plessis Robinson Clamart.
( toujours mon habitude de passer par des voies détournées pour livrer un message)

 

Ce choix faisait suite à un mois de réflexion;  suite à un long échange entre lui et moi:

 
- Nécessité de se présenter;

Mais avec en toile de fond :

- Pas de Parti politique, de machine de Parti derrière

( comme c'est le cas pour le PS et l'UMP)

 

Or combien sommes-nous à voter pour un logo? sans même se soucier du candidat.e, de ses vraies valeurs.

 

Il est à la portée de beaucoup d'adhérer à un Parti, de baisser la tête devant la voix du Maître...
- Allusion à Madame Altamirano qui n'a jamais pris la parole au conseil municipal... sauf pour répondre "présente"! à l'appel nominal. Les hommes lèvent la main, les femmes gardent le silence...

- Je ne suis pas dans cette démarche-là.
D'où d'ailleurs ma sortie du groupe Le Parti de Clamart
et cette déclaration lors de la constitution du groupe Vivons Clamart 

 

  - Confiance en Grégoire Artinian

 

Cette confiance, je l'ai en lui, car il l'a donné en moi.

Quelques exemples :

 

En pleine séance de conseil municipal :

- Grégoire, tu penses que mon intervention en Conseil, ça ira? Tu veux la lire...
- Mais vas-y ! T'as pas besoin de mon accord!

 

- Grégoire, je crois que je ne vais pas le dire, c'est pas intéressant...

-  Mais si ! C'est ton idée, défends là.


Et, en plus de cette confiance qu'il m'a donnée, cette absence d jugement; cette capacité à accepter que l'on puisse être  différent, d'avoir des idées différentes. C'est pourquoi nous n'avons pas toujours les mêmes positions de vote sur certains points.

 

Ce respect qu'il a, il l'aura envers les habitants du département... s'il est élu !

 

S'il est élu, ce qui est plus qu'improbable.

 

Grégoire ARTINIAN prend un risque que je n'ai pas voulu prendre.

 

- Un risque financier s'il ne passe pas la barre des 5%

( pas de remboursement des frais de campagne)

- Un investissement temps considérable

 

J'espère que mon soutien, ma présence à ces côtés peuvent lui apporter quelques voix.

- Votez pour moi si vous ne votez pas pour lui, nous sommes sur le même bulletin !

 

Et, pour finir, c'est l'application de ma ligne de conduite :
- Hommes et femmes doivent avancer ensemble !

 

En 2008, je me suis présentée;
En 2011, c'est à lui de se présenter.

 

Une fois une candidate, une fois un candidat....

 

Même si...
Même si les candidatures étant annoncées, une très très large domination des hommes,
et comme je l'ai lu quelque part

"Le féminin de candidat, c'est suppléante"

 

( Désolée, je ne me souviens pas de la source de cette phrase!!! Enfin...)

Partager cet article
Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 15:24

Conseil municipal de janvier 2011

 

Approbation du compte rendu municipal -
Et j'en profite pour intervenir sur cette fameuse délibération de septembre
Et j'en profite pour poser la question clé :

- Dois-je siéger dans ce conseil municipal?
Ce conseil qui pose 'Femme seule avec enfant s'abstenir?"

 

Intervention :

 

 

Je tiens à souligner que la répartition des temps de prises de parole est la suivante :

-          84     % pour les hommes et   16 % pour les femmes.

 

Contre

-         87% pour les hommes et 13% pour les femmes en septembre 2010.


Et encore, ces statistiques ne tiennent pas compte des propos de Monsieur le maire.


Les hommes lèvent la main, les femmes gardent le silence.

 

Vous, Messieurs les élus, vous avez pris notamment la parole, en septembre, pour parler de mon projet de délibération.

Mon projet de délibération visant à instaurer le remboursement des frais de garde pour les élu.es non indemnisé.es ;

remboursement pour les frais de garde d’enfants ou de personnes fragiles, et ce, sur présentation d’un justificatif.

 

Vous, Messieurs le maire,  Wartelle, Delom et Berger.

Je m’étonne
Pas une seule femme n’est intervenue alors que cette délibération concerne avant tous les femmes.

 

Et ce,

N’en déplaisent à Monsieur Kaltenbach et Monsieur Wartelle qui pensent

 je cite Monsieur le Maire

« Les gardes concernent les familles, les parents, pas seulement les femmes »


C’est oublier que dans notre société, en France :

-         Une famille sur cinq est monoparentale;
et que,

-         à la tête de ces familles monoparentales, il y a 80% de femmes.

Donc cette délibération concerne avant tout les femmes… même si les hommes en  profiteront.
Tant mieux ! C’est ce qui permet d’avancer ensemble.

Encore faut-il, pour avancer ensemble, que cette délibération fasse l’objet d’une commission spéciale.

Cette commission spéciale qui, depuis septembre, devait se tenir ;

cette commission spéciale que madame Rakoff devait présider…

« Ravit », Madame Rakoff ?

C’est écrit sur ce compte rendu intégral.
Mais cette commission spéciale ne s’est pas tenue.

Et ce, en dépit de deux relances écrites que j’ai faites à Madame Rakoff.

Ravie, L’êtes-vous vraiment ?


« Nous sommes tout à fait favorables à cette prise en charge des frais engagés »

C’est dans ce compte rendu de septembre. Je vous cite, Monsieur Wartelle,

et j’en déduis que la présence de ce « nous » signifie le groupe des Verts.

Vous y êtes tellement favorable que vous ne vous vous êtes pas étonné semble-t-il, de la non tenue de cette « commission spéciale ».

Commission spéciale, j’insiste, qui avait quatre mois pour se tenir.

Dans ce compte rendu, vous déclarez encore, Monsieur Wartelle :
« Je m’associe à la colère de Madame Adil »

Et ce soir ? Qu’en est-il ? Vous êtes en colère ?

Vous déclarez encore, Monsieur Wartelle :

« je trouve que nous ne sommes pas très bon ».

Et bien oui ! vous n’êtes pas bons… 

Mais il y a encore plus mauvais !
Il y a  Monsieur le Maire !

Vous, Monsieur le Maire, qui avez répété 4 fois :

« je pense qu’il faut mettre en place ce groupe de travail » page 20

« Je vous propose donc de retirer votre délibération et de mettre en place un groupe de travail » toujours page 20

«  je propose que nous créions ce groupe de travail »,  p22

Et encore

«  Madame Adil, retirez-vous votre délibération pour créer un groupe de travail ? toujours p22

Quatre fois, vous annoncez la création de ce groupe de travail.

Ce groupe de travail qui dépend de vous puisque vous l’avez  déclaré :

« Seul monsieur le maire peut donner des ordres dans les services »


Et rien n’est fait ! 


Et cette délibération, cette délibération qui dans son fondement, vise à encourager les femmes à participer à la vie politique en France ne passe pas ! Ne passera peut-être jamais.


Alors femmes et filles de Clamart, et à mes filles tout particulièrement,
c’est à vous que je m’adresse.

Femmes et  filles, vous qui n'êtes pas là ce soir.

Notez la mesquinerie de Messieurs les Politiques, mais aussi la complicité des femmes.


Pour une question de jeu politique, pour une question de clivage droite / gauche ; car je ne suis pas dupe…

On se sert des femmes

-         on se sert des femmes en approuvant une charte sans vouloir l’appliquer.

-         On refuse de mettre en place des mesures simples qui favorisent la participation des femmes.

 

Femmes et filles, vous avez ici l’exemple de la démocratie en France, au niveau local et qui se retrouve à tous les niveaux, département, région et Etat.

c’est donc à vous que je le demande :

-         Dois je siéger dans ce conseil municipal ?

Ce conseil municipal qui a institué cette règle :

-         Femme seule avec enfant(s), s’abstenir !

 

  ..........................................................................................................................................

 

A la fin de cette intervention, SILENCE!

 

Pas une seule remarque... Il faut pour ce faire attendre la Délibération... sur l'interdiction de tomber de la neige ! 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 16:37

Les élections cantonales se déroulent les 20 et 27 mars 2011.

 

Le canton du Plessis Robinson - Haut Clamart est encore appelé à voter....

 
2004 : élections cantonales, Jacques Perrin élu - UMP  -
2005 : annulation sur demande de Benoît Marquaille - PS-  ( qui l'a conseillé?)
et ré élection de Jacques Perrin
2008: Démission de Jacques Perrin (qui lui a demandé? Pas les électeurs?)
et ré-élection de Philippe Pemezec (ayant perdu sa députation).

 

Le « Je » démesuré d’hommes politiques carriéristes se traduit par un « Jeu » d’élections à répétition.

 

En 2008, j'étais candidate.
http://www.plessisclamart.clamoche.com/merci.htm

 

En 2011, C'est mon collègue Grégoire ARTINIAN.

http://www.artinian2011.com

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche