Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 23:24

Conseil municipal Septembre 2010

 

Question nº11 de l’ordre du jour
Taxe d’urbanisme – Remise gracieuse des pénalités de retard

 

Cette remise gracieuse concerne un homme et une femme... sauf que, dans la question présentée sur au moins dix lignes, et bien...


Madame ADIL – Je souhaite une précision, quel est le prénom de Mme BAL ? Compte tenu de la
charte européenne approuvée en début de conseil, je trouve dommage que seul soit précisé le prénom de M. BAL.

 

Je n'ai pas eu de réponse. Je ne sais pourquoi...
Donc avis à la population, avis aux clamartois et Clamartoises, qui connaît le prénom de Madame BAL?

En revanche, je sais pourquoi j'ai posé cette question :
Ne préciser que le prénom de l'homme, jamais de la femme, c'est une façon de minimiser la place de la femme.
Ne pas mentionner son prénom, au même titre que celui du conjoint, c'est créer une inégalité, une forme de domination.
Subtile domination qui parfois prend des mesures disproportionnées:

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou de son ex.






Partager cet article
Repost0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 23:02

Conseil municipal de septembre 2010

 

Question n°6 de l’ordre du jour
Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale

 

Pour lire plus en détail sur cette Charte européenne Egalité homme / femme

 

Et cet extrait de l'intervention de Madame Rakoff, Première adjointe, concernant la mise en place de cette charte:
"Il s’agit d’un travail très important, et qui commencera par la constitution d’un comité de pilotage paritaire."

Le conseil municipal s'est tenu le 29 septembre, deux mois plus tard, le 29 novembre : Rien !
- pas un mail, pas une lettre pour la constitution de ce comité de pilotage.

 

Et cette Charte européenne vient justement confirmé le bien fondé de ma délibération déposée sur les remboursements de frais de garde; ce que je n'ai pas manqué de souligner.

Madame ADIL – En dehors de cette précision, je vois avec plaisir l’arrivée de cette charte à Clamart. J’espère qu’elle
sera vraiment imprimée dans les esprits et dans les actes et pas seulement sur le papier. J’en profite pour souligner dans l’article 2 l’extrait : « l’accès à des modes de garde pour les enfants et les personnes à charge permettant à tous les représentants et représentantes élus une pleine participation à leur fonction ».

 

 

Mais la Charte ne suffit pas... Serait-elle juste un effet d'annonce? A suivre.
Par contre, cette charte légitime mes interventions en séance municipale sur la place des femmes.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 22:49

Conseil municipal du 29 septembre 2010

 

Question nº3 de l’ordre du jour
Approbation du procès-verbal intégral de la séance du Conseil Municipal du 30 juin 2010

 

Madame ADIL – Il s’agit juste d’une réflexion. Il existe la charte européenne pour l’égalité des hommes et des femmes, abordée au point 6, et je voudrais juste noter ou souligner que lors du dernier Conseil Municipal en juin, les femmes ont représenté 30% de temps de parole contre 70% pour les hommes. Il s’agit d’une nette progression car sur les deux dernières années nous n’avions jamais dépassé les 10%.

 

 

Au conseil municipal, la parité est de mise... autant d'hommes que de femmes.
Sauf que les femmes sont silencieuses! Seraient-elles victimes d'une forme de violence ?
Doivent-elles juste pencher la tête et approuver en se taisant?
Et
ce voeu en 2009... d'actualité en 2010, 2011

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 10:55

Rachel Adil- Groupe Vivons Clamart - Parti des Mères (pas du Maire!)

Tribune de décembre 2010

 

 

Occupez-vous de vos enfants !

 

Occupez-vous de vos enfants !

Telle est la réponse de Monsieur le Maire, suite aux questions d’une habitante. En pleine réunion de quartier du Pavé Blanc, devant toute l’assemblée - le 11 octobre 2010.

 

Occupez-vous de vos enfants !

Pas question, alors, de participer aux réunions de quartiers programmées en novembre et décembre 2010 ? Mesdames, restez chez vous !

 

Occupez-vous de vos enfants ?

Alors, je me demande si je dois continuer à siéger au conseil municipal… Est-ce ma place, en tant que femme avec enfants ? Est-ce bien raisonnable de rester jusqu’à parfois minuit, une heure du matin à voter pour des délibérations ?

 

Dont cette délibération* qui n’est pas passée ; cette délibération proposée par moi :

- Le remboursement des frais de garde pour enfants et personnes dépendantes, remboursement sur justificatif, et ce, pour les élu.e.s non indemnisé.e.s. Ces remboursements, le cas échéant, s’adressent avant tout aux femmes. Aux femmes seules avec enfant, avec parents âgées ; aux femmes sans mari complaisant, au conjoint en déplacement… aux femmes qui peinent à articuler vie professionnelle et vie personnelle.

 

Ces remboursements possibles, si besoin, c’est permettre aux femmes de s’impliquer en politique… sauf que Monsieur le Maire rappelle aux mères :

 

Occupez-vous de vos enfants !

Paradoxe : le conseil municipal a voté la Charte européenne pour l’égalité homme / femme. Un texte imprimé sur papier, pas dans les paroles, ni les actes.

Faut pas croire au Père K** – Joyeux Noël, les enfants !


 

* Délibération sur Clamoche www.clamoche.com

** K pour Klaus, Santa Klaus, version allemande du bonhomme rouge, pour épargner les désillusions aux enfants qui liraient cette Tribune.

 


Partager cet article
Repost0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 21:37

Touche personnel… le !


 

Tribune d’octobre dans Clamart Info
– Et cette signature « Rachel ADIL, Sans Parti Pris »
Une allusion à une tribune précédente où « Parti Radical » avait été accolés à mes prénom et nom. (pour mémoire)

Tribune de décembre, à paraître dans Clamart Info
– Et cette signature « Rachel ADIL, Pari des Mères (pas du Maire !) »

 

Or, cette fois-ci, ça ne passe pas ! Censure ?

La signature « Rachel ADIL, Pari des Mères (pas du Maire !) » qui est en lien avec l’article, ne passe pas.

Pour une question de « lisibilité, d’homogénéité »… me prévient par mail, la Directrice de publication, Madame Delsol.

La lisibilité, l’homogénéité ?
La Charte rédactionnelle s’accommode pourtant d’une Tribune parue signée, «prénom + nom + Président du groupe » Aussi long que « Rachel ADIL, Pari des Mères (pas du Maire !) »

Peu convaincue et suite à une longue discussion avec un conseiller technique de la Mairie ( 57 minutes, presqu’une heure au téléphone !), un nouveau mail de la directrice de publication qui précise :

« Sans Parti Pris » en signature, c’est « un oubli de [leur] part ».
Oubli car sans doute trop occupé à écrire une « note de la rédaction » dans un encadré en bas, justement, de ma Tribune.

Ensuite, il est invoqué l’ « usage » ; et pour enfoncer le clou, cette phrase explicative de Madame Delsol :
« Aucune "touche personnelle" n'est prévue. »

Aucune touche personnelle n’est prévue… mais a priori la touche du personnel , si !

Rachel ADIL – Groupe Vivons Clamart – 06 66 71 71 08

Cette Tribune est à paraître dans Clamart Info de décembre 2010.
L'année se termine... en censure?

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 19:19

Avril 2009 et publiée sur ce blog en... novembre 2010

(cause : pas toujours très douée!)


La constitution du groupe politique Vivons Clamart, groupe composé de Grégoire Artinian et de moi-même, Rachel Adil, nous permet d'avoir une Tribune dans le Journal officiel de la ville de Clamart, Clamart Info.

Compte tenu du principe du groupe Vivons clamart, parité et égalité, c'est à tour de rôle que nous publierons notre Tribune.


Avril 2009 -
Pain et peine

Rachel ADIIL

 

Le boulanger de mon quartier, il mène une vraie politique de la ville. En plus efficace.

 

Une faim de moi difficile ?

Il me tend un pain, la main et il me dit  à demain ! 

C’est le micro-crédit,

le boulanger de mon quartier pratique le social sans formalité.

 

Une expulsion, une affaire dans la cité ?

Il tend l’oreille ; et tout le temps il est au courant.

C’est le micro-trottoir,

le boulanger de mon quartier réalise un journal, certes oral, mais fiable.

 

Un dimanche de cafard, un soir blafard ?

Le boulanger de mon quartier a toujours une parole, un mot gentil.

C’est l’ami ; sans croc !

Le boulanger de mon quartier n’a pas les dents longues. Cependant, pour avoir un peu de pain sur la planche, il imagine fournir les écoles d’à-côté.

Il a demandé : la décision vient d’en haut… et le pain d’en bas.

 

Alors le boulanger de mon quartier, il craint de fermer sa boutique. Boutique dont il ne sort pas, ouverte tous les jours ; boutique avec laquelle il ne s’en sort pas.

A cette pensée, il y a de quoi en être malade…

Mon boulanger apporte un tel micro-bien !

 

Rachel ADIL

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 07:42

Prochain conseil municipal

 

- le 8 décembre 2010

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 22:02

Tribune d'octobre 2010 - Clamart Info

 

Rachel ADIL – Sans Parti Pris

Groupe Vivons Clamart

 

Bus désabusé 


Les jours raccourcissent ; les temps de transports s’allongent. Le bus 189 n’arrive plus jusqu’à la place Georges Pompidou. Prière de monter  à l’arrêt plus loin ; de descendre avant. Où exactement ? Pas d’explications sur le site de la ville, ni dans Clamart Info…  Rien ! Même pas dans les pages sportives alors que des Clamartois se retrouvent obliger de marcher, courir…

 

C’est arrivé en plein mois d’août ; et les plus pessimistes pensent qu’il y en a pour deux ans. 

Deux ans ! Le temps d’investir dans une voiture à cause du tramway.  Enfin, des travaux relatifs au tramway.  Deux ans ou deux bus pour aller de Clamart … à Clamart !


Evidemment, ce sont encore les femmes et les enfants les plus touchés.e ;  ce sont elles et eux qui empruntent le plus les transports en commun pour aller travailler, pour se rendre à l’école ou au collège.  Qui plus est, l’hiver approchant, s’ajoutent le risque et le sentiment d’insécurité de devoir marcher longtemps dans la nuit, dans les rues pas toujours éclairées. Les rues noires pour causes de panne d’électricité, comme en octobre et novembre de l’année dernière.  Pour éclairer votre lanterne, et non les rues, ces pannes s’expliquent par…  les travaux pour le tramway !

Développer l’utilisation des transports en commun se traduit sur Clamart par décourager ceux  et celles qui les empruntent déjà. Cette compétence des transports relève de la Région. Bonne nouvelle !  le conseil municipal de Clamart compte deux élus régionaux, un dans la majorité, un dans l’opposition.  De là à espérer qu’ils agissent ensemble pour améliorer le quotidien des Clamartois... Les Clamartois qui marchent, qui courent pour prendre le bus, qui mettent le plus vite possible, le pied droit devant puis le pied gauche et qui recommencent… Désabusés !


...........................................

 

Et, j'ai eu le droit, cette fois-ci:

- Non à un "Droit de réponse" d'un élu de la Majorité
( comme ce fut le cas à plusieurs reprises "un verre pour tous" )
- Non à un rangement sous une étiquette politique "Parti radical"

 

Non, cette fois-ci, j'ai eu droit à un NDLR : Note de la rédaction
A quand un mdr? Mort de rire?

 

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 21:44

Septembre 2010 - Conseil municipal

 

Compte tenu de l'importance, selon moi, de cette délibération,
la voici copier/coller dans son intégralité, ci-après.

Cette charte, approuvée à l'unanimité par le conseil municipal, est une opportunité à saisir.
Reste juste à esppérer qu'elle ne reste pas juste imprimée sur le papier.

 

Lors de cette séance municipal,
je me suis d'ailleurs efforcée de le rappeler à travers différentes interventions...
et, mon projet de délibération "Remboursement des frais de garde d'enfants" est une application pratiqe de cette charte.


Ces interventions seront mises en ligne à réception du compte rendu intégral de la séance.

 

 

Question n°6 de l’ordre du jour
Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale

En signant cette Charte, initiée par le Conseil des Communes et des Régions d’Europe (CCRE), les villes

et autres collectivités territoriales s’engagent à mettre en oeuvre, à leur échelle, une démarche globale et
concrète pour affirmer l’importance pour la démocratie de garantir l’égalité des femmes et des hommes.

La charte rappelle les principes suivants :

· L’égalité des femmes et des hommes constitue un droit fondamental.
Ce droit doit être mis en oeuvre par les exécutifs locaux et régionaux dans tous les domaines où
s’exercent leurs responsabilités, ce qui inclut leur obligation d’éliminer toutes les formes de
discrimination, qu’elles soient directes ou indirectes.
· Afin d’assurer l’égalité des femmes et des hommes, les discriminations multiples et les obstacles
doivent être pris en compte.
Les discriminations multiples et les préjugés, outre ceux concernant le sexe, fondés sur la race, la
couleur, les origines ethniques et sociales, les caractéristiques génétiques, la langue, la religion ou les
convictions, les opinions politiques ou toutes autres opinions, l’appartenance à une minorité nationale,
la fortune, la naissance, un handicap, l’âge, l’orientation sexuelle ou le statut économico-social doivent
être pris en compte pour traiter de l’égalité des femmes et des hommes.

· La participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision est un préalable de la
société démocratique.
Le droit à l’égalité des femmes et des hommes requiert que les autorités locales et régionales prennent
toutes les mesures et adoptent toutes les stratégies appropriées pour promouvoir une représentation et
une participation équilibrées des femmes et des hommes dans toutes les sphères de la prise de
décision.


· L’élimination des stéréotypes sexués est indispensable pour l’instauration de l’égalité des femmes et
des hommes.
Les autorités locales et régionales doivent promouvoir l’élimination des stéréotypes et des obstacles sur
lesquels se fondent les inégalités du statut et de la condition des femmes, et qui conduisent à 
l’évaluation inégale des rôles des femmes et des hommes en matière politique, économique, sociale et
culturelle.


· Intégrer la dimension du genre dans toutes les activités des collectivités locales et régionales est
nécessaire pour faire avancer l’égalité des femmes et des hommes.
La dimension du genre doit être prise en compte dans l’élaboration des politiques, des méthodes et des
instruments qui affectent la vie quotidienne de la population locale - par exemple au moyen des
techniques de l’intégration du genre dans toutes les politiques et de la prise en considération du genre
dans l’élaboration et l’analyse des budgets. A cette fin, l’expérience de la vie locale des femmes, y
compris leurs conditions d’existence et de travail, doivent être analysées et prises en compte.
La ville de Clamart, en signant cette Charte, s’engage, dans les deux ans à venir, à concevoir et à mettre
en oeuvre un plan d’action et des programmes, avec les moyens et les ressources, tant financiers
qu’humains, nécessaires à leur mise en oeuvre.


Le plan d’action pour l’égalité comprendra notamment :
· La réalisation d'études et de diagnostics permettant d'identifier les problématiques et les principaux
lieux d'inégalité entre les femmes et les hommes à Clamart
· Un état des lieux des actions déjà menées
· L’élaboration de propositions et la mise en place d'actions visant à réduire ces inégalités, dans le cadre
des compétences de la collectivité
· Le système d’évaluation et les indicateurs permettant de suivre les progrès de la mise en oeuvre de la
charte
Afin de définir le plan d’actions tous les acteurs de la vie locale seront impliqués tant au niveau interne
(élus, représentants des services…) qu’au niveau externe (associations, écoles, entreprises,
citoyens/citoyennes …) Un comité de pilotage composé d’élus, de représentants des services municipaux
et des acteurs locaux sera mis en place. Il s’appuiera sur l’expertise d’un cabinet externe et sur des
groupes de travail thématiques.


Il est donc proposé au Conseil Municipal d’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer la
charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale au nom de la Commune de
Clamart

 

 

..................................................................................

Mes différentes interventions au conseil municipal, sont depuis ce début de mandat, axée sur cette approche.
- Quelques exemples

 

Interventions sur le budget en 2010

Intervention sur les subventions aux associations sportives
Intervention sur le choix d'un nom de place, etc

 

Grâce à cette charte, j'ai désormais une légitimité pour mes interventions sur cette égalité homme / femme;

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 21:19

Septembre 2010 - Conseil municipal

 

Proposition de délibération de Madame Rachel Adil conformément à l’article 6 du
règlement intérieur : Remboursement de frais pour les élus ne percevant pas
d’indemnités de fonction.
Il est proposé au Conseil Municipal, pour les conseillers(ères) municipaux(ales) qui ne perçoivent pas
d'indemnités de fonction, la possibilité d'être remboursés des frais de garde d'enfants ou d'assistance aux
personnes âgées, handicapées ou à celles qui ont besoin d'une aide personnelle à domicile, lorsque ces
dépenses ont dû être engagées pour leur permettre de participer aux réunions mentionnées à l'article L.
2123-1 du Code Général des Collectivités Territoriales à savoir, séances plénières du conseil,
commissions instituées par une délibération du Conseil Municipal et dont ils sont membres, assemblées
délibérantes et bureaux des organismes dans lesquels ils représentent la collectivité et ce, sur présentation de justificatif de ces frais.

 

 

Concernant ce dépôt de délibération, cette application possible de l'article 6,
- beaucoup à dire...  et peut-être en ai_je dit beaucoup, pendant ce conseil municipal.
Je ne sais plus... aussi faut-il attendre le compte rendu intégral pour compléter cet article.

 

Par contre, voici la position adoptée suite à ce projet de délibération.

 

Demande de report de cette délibération "sur demande de Madame ADIL", comme précisé sur le compte rendu analytique.
Demande de report, à mon grand regret...

mais c'est la seule issue pour que cette délibération passe.

 

Et, comme précisé, toujours dans ce compte rendu du conseil municipal:
Le conseil municipal "décide de la création d'un groupe pour déterminer les modalités pratiques de la mise en oeuvre d'un remboursement des frais pour les élu.es non indemnisé.es".

 

A suivre...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche