Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 13:02

Revenue de vacances...

et pause dans l'activité municipale.


Juste une présence à l'inauguration de Clamart Plage,
avec ce constat :

 

La mode, cette année encore

Garder le Bas, Jamais le Haut !

 

Source http://www.clamoche.com/
Edition eté 2005 ( comme quoi, rien n'a changé)

 

Et, bon à lire

 

Les caravanes sur Vélizy
Blog du Collectif Aire de Vélizy mis à jour
Il ne s'agit opas de la caravane du Tour de France!
Lien airevelizy.over-blog.com/

 

 

D'un côté, la Plage, de l'autre, les caravanes...

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 13:00

Absente lors du Conseil municipal du 30 juin.

 

Déjà en vacances!

- Procuration donnée à Grégoire ARTINIAN,
mon collègue du Groupe Vivons Clamart.

Partager cet article
Repost0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 10:15

Suite à la parution de ma Tribune, (cliquez pour la lire)
- Clamart Infos de juin 2010


Ce courrier à Monsieur le Maire

 

..............................................................................................................................................;;

 

Rachel ADIL

60 rue de l’Espérance

92140 CLAMART

01 46 31 07 26 / 06 66 71 71 08

rachel@clamoche.com

 

Conseillère municipale

Présidente du Groupe VIVONS CLAMART

Sans Parti Pris

 

 

 

Clamart, le 7 juin 2010

 

 

 

A l’attention de Monsieur Kaltenbach,

Monsieur le Maire,

 

 

 

Monsieur le Maire,

 

Voilà plus de deux ans, le Conseil municipal a été élu ; or je constate que vous ne connaissez toujours pas les élu.es de l’opposition…  au point de leur attribuer une étiquette politique ne leur correspondant pas.

 

 Constatant que vous ne vous intéressez pas aux conseillers et conseillères de votre ville comme démontré ci-après ;

Sachant que les conseillers et conseillères municipaux représentent les habitants ;


 

J’en déduis, par syllogisme :

Vous ne vous intéressez pas aux Clamartois.es.

 

En effet, Monsieur le Maire, suite à la parution de Clamart Infos de juin 2010, concernant ma Tribune de l’opposition, votre journal mentionne :

« Vivons Clamart
Rachel ADIL – Parti Radical »

 

Or, je ne relève d’aucun parti politique. Je suis sans Parti Pris.

 

Dans les mêmes circonstances, à savoir la publication de sa Tribune voici quelques mois, vous aviez  affublé de l’étiquette Modem, mon collègue Grégoire Artinian ; collègue avec lequel nous formons le groupe Politique VIVONS CLAMART, au Conseil municipal de notre ville…et de votre ville, donc ! Je vous le signale à toutes fins utiles. Tout comme je vous renvoie à la constitution originale de notre groupe.

 


Notre groupe qui pose :

la parité, un homme et une femme,

l’égalité : jamais l’un.e ne dominera l’autre ;

 

Et c’est selon ce principe d’égalité que l’adhésion de Grégoire Artinian au Parti Radical ne signifie pas que j’y adhère moi-même.

 

Evidemment, il vous serait facile d’arguer qu’il s’agit-là, d’une erreur au moment de la réalisation et mise en page de Clamart Infos. Vu le budget consacré à ce journal municipal, 25 000 euros mensuels d’après les calculs de vos services, une telle hypothèse semble improbable.

 

 

J’espère que lors du prochain numéro de Clamart Infos, vous assurerez la rédaction d’une note pour corriger cette erreur. Et ce, en dehors de l’espace réservé à notre Groupe VIVONS CLAMART.

 

Je reste à la disposition, de votre service communication si besoin, pour la réalisation de cet erratum.

 

Veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de mes sincères salutations.

 

 

 

Rachel ADIL

rachel@clamoche.com

www.clamoche.com

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 10:15


Tribune de juin 2010 – Rachel ADIL

 

Embarquées en burqa - Lettre à mes filles.

 

Une loi contre la burqa ? Mes filles, vous n’êtes pas concernées.
Quoi que…


D’ici quelques années, vous serez des adolescentes. Votre corps va se transformer ; vous deviendrez  « femmes ». Et comme vous serez belles, vous aurez droit aux attentions des hommes. A vous de les affronter, fières et dignes ! Il serait  trop facile de vous voiler dans un drap ; de vous renier pour échapper aux regards.

Le poids, pas de la religion, de l’entourage

Devenues grandes, mes filles, vous ne m’écouterez plus ; vous serez dans l’opposition. Vous vous chercherez  d’autres modèles, normal !
Et ces modèles, quels seront-ils ? C’est l’impact de la cité, plus fort que l’éducation.  Déjà je vois des fillettes déguisées en fantômes noires, à la grande fierté de leurs mères. C’est le poids de l’entourage, pas de la religion. Déjà, j’imagine cet effet de mode. Une mode aux conséquences funestes : plus de sport, moins d’études, pas de sorties…

Lutter plutôt que s’enfermer !

Puis viendra le temps de chercher un travail. Oh ! Vous serez peut-être victimes de discrimination. Moi, je vois en vous le portrait de votre père : la peau mate, les cheveux et les yeux noirs. Votre père que j’aime… et c’est pour ça que vous êtes nées.  A vous de vous battre, de combattre les préjugés plutôt que de vous enfermer dans un tissu noir. 

Dans les moments fragiles de votre vie,  vous risquez, mes filles  de vous laisser embarquées. De vous laissées embarquées en burqa…

Sauf si, demain, le port de la burqa est interdit dans les espaces publics, dans le quotidien visible.
 Et c’est pourquoi, aujourd’hui, je soutiens cette loi.

 ................................................................................

 

Lors de la parution de cette Tribune, dans le journal Clamart Infos,
il a été noté


Rachel ADIL, Parti Radical


D'où un courrier à Monsieur Kaltenbach, le Maire (A lire ici)

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 12:42

Mercredi prochain,
Conseil municipal de mai

Peu de questions à l'ordre du jour...

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 12:41

A venir

Partager cet article
Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 22:57

Conseil municipal d'avril 2010

 

Subventions aux associations - Sports et femmes

 

Suite à l'intervention de Monsieur Lehoux, avec répartitions adhérents et adhérentes, ce complément de sa part et ma réaction... un peu vive! 

 

 

Monsieur LEHOUX

 – Nous ne versons pas la subvention par rapport au sexe des sportifs. La majorité de la subvention sert

à rémunérer les éducateurs sportifs qui sont diplômés. Nous ne versons pas de telle somme en

fonction du sexe.

 

Madame ADIL  

– L’idée est de savoir, sur une telle somme globale, la part qui revient aux hommes et

celle qui revient aux femmes.

 La question n’est pas de savoir s’il s’agit d’un éducateur ou d’une éducatrice.

 

Quand je vois le montant dépensé pour le football, les sommes sont équivalentes à celles

de l’année dernière, j’ai noté toutefois une footballeuse de moins. Donc sur 92 000 euros de

subvention, 91 000 sont destinés aux hommes et à peine 500 euros pour les femmes.

 

L'année dernière, même époque cette intervention

 

Je veux évaluer les sommes consacrées pour les femmes et celles pour les hommes afin d’avoir un

équilibre. J’ajoute que le sport est une source de discriminations si seul les hommes en profitent et non

les femmes.

 

Le sport est une source d’épanouissement qui permet aux femmes de sortir de leur cité.

La prochaine fois je vous demanderai, M. LEHOUX, donc pensez-y avant, la répartition des adhérents

par localisation géographique, entre le haut Clamart et le bas Clamart car sur ce point aussi existe une

discrimination.

 

Nous avons donc différentes discriminations par le sexe, et par la catégorie socio-professionnelle, le

lieu d’habitation, l’éloignement.

 

 

Monsieur LEHOUX  

– Nous avons aussi la répartition par quartier, et nous pourrons vous la communiquer bien entendu.

 

Bien entendu... sauf qu'il ne l'a pas fait... et qu'il va falloir encore envoyer un mail !
si ce n'est deux ou trois!

 

Monsieur le Maire

  – Je suis en effet conscient qu’il s’agit d’un enjeu extrêmement fort, M. LEHOUX.

La cause des femmes a besoin d’évoluer dans le sport. Les salaires et discriminations liés au sexe

dans le travail sont sûrement intéressantes mais bien moins que le sport. Les violences faites aux

femmes et toutes les aides sociales distribuées par la délégation aux droits des femmes sont bien

moins importantes que ces discriminations liées au sport. Ce sujet doit devenir une priorité, et nous

allons fournir à Mme ADIL le nombre de clamartois inscrits dans les cours de danse municipaux pour

avoir également un ratio qui permettra peut-être de contrebalancer les inscriptions au football ou au

judo.

 

Et Madame Adil attend toujours le nombre de Clamartois.es inscrit.es dans les cours de danse municipaux

    

Madame ADIL

  –Vous reprenez les propos de Mme DERETHE l’année dernière qui avait dit : « il y a

plus d’hommes qui pratiquent le sport, mais je pense qu’il y a plus de femmes qui pratiquent la

musique ».

Des statistiques existent-elles sur ce point ?

Nous parlons, nous n’avons pas de statistiques, nous ne nous basons sur rien. Et je reviens sur un point, les violences faites aux femmes.

J’insiste, si les femmes débutaient un sport dans leur jeunesse, et continuaient à le pratiquer, car nous

savons très bien qu’à partir de 12-13 ans les adolescentes se replient chez elle, ne sortent plus etc.

cela ne se traduirait pas plus tard, dans cinq ans, dix ans, par ces phénomènes de violences faites aux

femmes, ces discriminations au travail, cette inégalité professionnelle, cette non prise de conscience

de la place des femmes.

 

Monsieur le Maire 

– Nous prenons en compte les propositions constructives présentées par l’opposition municipale.

Vous êtes l’une des rares à porter ce type de propositions constructives sur les bancs de l’opposition. Nous remercions les suggestions constructives qui émanent de l’opposition, et elles seront bien sûr relayées. Nous travaillons sur ces questions. Heureusement Mme RAKOFF n’a pas attendu Mme ADIL mais nous tenons compte de ces propositions portées par l’opposition.

 

Comme d'habitude, il enmène le débat sur une question Majorité / oppositon
Pour ce qui est de Mme RAKOFF, heureusement qu'elle n'a pas attendu ! Elle qui a 40 ans de militantisme derrière elle!

 

Madame ADIL   

– Mais là encore, nous nous trompons de combat, ce n’est pas une question

d’opposition ou de majorité, il s’agit de la place des femmes et ce sujet ne doit pas être positionné sur

les traditionnels clivages droite-gauche. Je suis beaucoup les actions de Mme RAKOFF mais il est

vrai qu’on se pose des questions, et au sein même du Conseil Municipal. 10% seulement des prises

de parole sont faites par des femmes. Seulement 10%. Il y a la parité ici.

 

Madame RAKOFF  

– Nous avons une autre façon de faire de la politique Rachel tu le sais bien.

 

Monsieur RAMOGNINO   

– Les questions posées par Mme ADIL et les réponses apportées par M. LEHOUX éclairent le débat. Il est intéressant que dans l’attribution, et l’évaluation de la subvention, cette question de la parité soit un des éléments à prendre en compte. Nous n’avions pas ces éléments effectivement. La question et les réponses apportées nous permettront d’affiner.

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 22:41

  Conseil municipal d'avril 2010

 

Versements des subventions aux associations

Part des adhérents et des adhérentes. 

 

Données sexuées données par Monsieur Lehoux, juste le soir du conseil...
Mais, l'année précédente, il m'avait fallu l'envoi de cinq ou six mails pour avoir la réponse.

 

 

Monsieur LEHOUX
  – Pour l’athlétisme sur un nombre de 133 licenciés, nous avons la présence de 60

féminines. Pour le Basket, 237 adhérents, 68 féminines. « Clamart court sur route », 107 adhérents,

33 féminines. Volley-ball, 14 adhérents, 14 féminines. Cyclisme, 83 adhérents, 13 féminines.

Escalade, 156 adhérents, 55 féminines. Escrime 124 adhérents, 48 féminines. Football, 500 licenciés,

2 féminines. Gymnastique sportive, 822 adhérents, 626 féminines. Handball, 121 adhérents, 33

féminines. Judo 515 adhérents, 91 féminines. Nautile, 190 adhérents, 77 féminines. Natation 678

adhérents, 423 féminines. Pétanque 93 adhérents, 13 féminines. Rugby 362 adhérents, 4 féminines.

Spéléo, 116 adhérents, 31 féminines. Le Tae Kwon Do, 65 adhérents, 18 féminines. Le tennis, 1072

adhérents, 348 féminines. Tennis de table, 171 adhérents, 19 féminines. Le Volley-ball 302 adhérents,

147 féminines.
Il s’agit des associations subventionnées. Les associations comme le yoga et la gymnastique

volontaire comportent davantage de féminines

 

 

Donc, les associations non subventionnées sont celles où les femmes sont les plus nombreuses?
Comme il n'y a que des femmes, ce n'est pas sérieux?

Il semble intéressant de reprendre ces données chiffrées et de les comparer à l'année dernière.

 

A faire...
Mais, déjà, cette remarque : la part des femmes adhérentes pratiquant le volley
- sur 302 adhérents, 147 féminines.
soit presque 50%.
 

Ce fort pourcentage, exceptionnel comparé aux autres sports, s'explique sans doute par l'équipe de volley féminine, haut niveau.
Un exemple, un modèle pour les jeunes filles et les femmes.

Et j'en profite pour remercier les joueuses qui ont dédicacé un programme à mes filles, à la fin d'un match.

Merci. Bravo et bon courage!

 

Et suite intervention, toujours association, sport et femmes : discrumination puis violences à l'encontre des femmes.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 22:21

onseil municipal d'avril 2010

 

Délibérations sur les subventions aux associations.

 

Rachel ADIL  

- Ce n’est pas correct en effet, je reprends vos propos, car il y a deux ou trois jours,

lundi très exactement, j’ai envoyé un mail à M. LEHOUX pour lui demander la part des adhérents, et la

part des adhérentes afin de prendre une décision. Evidemment je n’ai pas eu de réponse, donc

j’insiste ce n’est pas correct, j’ai posé une question, et par correction s’il vous plaît, faites-le.

 

Monsieur le Maire 

– M. LEHOUX. On me signale que la réponse a été envoyée. Je reconnais qu’une

réponse doit être apportée car Mme ADIL a fait l’effort d’envoyer sa question en amont du Conseil

Municipal.

 

Monsieur LEHOUX 

– Je peux lui donner tout de suite.

      

 

Madame ADIL 

  - M. LEHOUX je ne pourrais pas répondre, il me faut un temps de réflexion, vous

l’avez entendu, comme M. KALTENBACH en a besoin concernant la crèche.

 

( En amont de ce conseil, Monsieur kaltenbach a tenté d'empêcher de parler mon collègue, Grégoire Artinian; puis il a refusé de lui répondre... mon début d'intervention est un écho à ces propos-là:
Le sujet porté par Grégoire Artinian concernait la Crèche Le Jardin Enchanté à Clamart!)


Monsieur Le Maire

  – Je vous répète, M. ARTINIAN, que votre comportement n’est pas correct. Vous

ne pouvez pas d’un côté demander à avoir les documents, à être informé, et avoir ce type de

comportement. Je vous le dis gentiment mais fermement, votre comportement n’est pas correct )

 


Monsieur LEHOUX

  – Comme vous le souhaitez, j’ai la documentation et peux vous la donner.

 

Madame ADIL

  Et bien dans ce cas nous en reparlerons au prochain Conseil Municipal.
Toutefois j’ai

bien noté que par rapport au football, grâce au revêtement synthétique, davantage de femmes

désormais participeront au sport, donc vive les vêtements qui entraînent le revêtement, les femmes

associées au vêtement.

 

 

 

Pour  cette question de vêtement et revêtement, là encore un point évoqué peu avant, par Monsieur Lehoux, concernant le stade de la Plaine et des terrains en synthétique:

 

Monsieur LEHOUX

- les terrains synthétiques ont une grande importance pour le développement du football. Ces synthétiques seront plus utilisés que les terrains en herbe et le football envisage aussi de développer le football féminin grâce à ces terrains synthétiques.

 

Cette réflexion :
pour développer le football au féminin, il faut des terrains en synthétique signifie-t-il, implicitement :

- que les femmes sont chochhotte et ont peur de se salir?

 

Suite sur les subventions et quelques chiffres

Partager cet article
Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 22:08

Conseil municipal d'avril 2010

 

Demande de prise de parole sur la question des subventions aux associations...
Sauf que:

 

 

 

   

Monsieur le Maire

  – Monsieur ADIL, pardon Madame ADIL, excusez-moi.

 

Madame ADIL 

– Vous n’êtes pas correct Monsieur KALTENBACH, vraiment pas correct,

pour le « Monsieur ADIL », j’ai déjà eu droit à « Rachid », une fois en lapsus lors d’un appel nominal, en novembre 2008. Ce n’est pas correct...

 

Le "ce n'est pas correct" ne concerne pas "Monsieur Adil"
mais la demande faite et la non réponse de Monsieur Lehoux, conseiller municipal délégué au sport.

Je n'aurais pas relevé sansles réactions entendues style "oh non : Pas ça, pas à elle !

Ce "Monsieur ADIL" tombe mal pour la féministe que je suis !


Donc, voici enfin l'intervention sur les associations et subventions !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche