Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 19:25

Conseil municipal du 14 avril 2010

 

Concernant les subventions aux associations :
- aucun texte de préparer;
- juste l'idée de rappeler la nécessité d'encourager les pratiques sportives chez les femmes....

 

Seulement,
- Mon collègue Grégoire ARTINIAN avait été malmené sur la question précédente.

Malmener parce qu'il demandait des explications sur la fermeture d'une crèche !

Voir son article : 
Le Jardin Enchanté va disparaître ou
La fin programmée d’une crèche

 

Monsieur Kaltenbach, pour esquiver ce sujet,  lui a répondu :
"Ce n'est pas correct"

Et c'est par un "Ce n'est pas correct"
que  j'ai commencé mon intervention sur les subventions.

Intervention sur les subventions aux associations

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 10:48

Conseil municipal d'avril 2010


A propos d'une délibération sur le stade de la Plaine, son aménagement :

cette intervention:


Rachel ADIL : Une demande de précision sur les cheminements bordant les terrains.
Il est question de pavés drainants.


Drainant?

Dans quelle région se trouve Drainant, en Chine?


......................................................................


Depuis ce choix de pavé en provenance de Chine,

- choix justifié pour des raisons d'esthétisme, de coût et de délas de livraison

et ce n'est même pas de l'ironie de la part de Monsieur le Maire!


Chaque séance municipale est l'occasion d'un rappel.

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 10:45

Conseil municipal d'avril 2010

 

Suite sur la question du Campus, avec le lancement du concours d'architecte,

Et l'élection d'un jury;

- jury composé de cinq titulaires et cinq suppléants,

dont une pace de titulaire et de suppléant pour l'opposition.

 

Et l'échange suivant :

Monsieur BERGER 

– En titulaire nous proposons Mme CHAPPEY et en suppléant Mme ADIL.
Je
remarque juste, dans les candidats que vous avez proposés, l’absence de parité qui aura frappé Mme

RAKOFF.

 

  

Madame ADIL

  – Je remercie M. BERGER de me présenter.

Monsieur le Maire

  – Pourquoi vous n’étiez pas au courant ?

 

Madame ADIL

– Si, j’ai été informée cinq minutes avant le Conseil Municipal.

La salle 

– (rires)

 

Et c'est bien le cas !

Puis c'est le vote; vote qui se déroule à main levée.
Main que je lève à  "Abstention"

 

Monsieur le Maire

- Il faut me donner un décodeur, j’ai du mal à suivre.

Donc 3 abstentions.

 

Madame ADIL

  – Je repars sur ma précédente intervention, le maire va décider, donc puisque tout est

joué je trouve que cela ne sert à rien de faire un simulacre. Donc je m’abstiens, oui, car je trouve que

cela n’a aucun intérêt.

 

    

Monsieur le Maire

  – Mais vous êtes dans la liste?

   

Madame RAKOFF

  – Elle a été manipulée en fait.

 

  Monsieur le Maire

  – Mais je vous rassure dans ces jurys le maire n’a qu’une seule voie.
Le vote des
autres membres du jury pèse autant que celui du maire.

Le jury est donc ainsi constitué.

La proposition est adoptée à l’unanimité (3 abstentions).

 

La réflexion de Madame Rakoff m'étonne.
Je ne crois pas avoir été manipulée mais avoir déjoué une tentative de manipulation.


Pourquoi Monsieur Berger, chef de file de l'UMP à Clamart, a cru pouvoir décider pour moi?
De quoi je me mêle?
Par contre, bravo d'avoir noté l'absence de parité!

 

Pour ce qui est de Monsieur Kaltenbach, je conçois son incompréhension.
- Il ne peut imaginer que cette place dans le jury n'a pour moi aucun sens...
- Il ne peut imaginer une autre voie que celle du "oui" "non" - "pour" contre", etc


Voie, et non voix... comme c'est écrit dans le compte rendu intégral: un lapsus révélateur.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 10:34

Conseil municipal d'avril 2010


Question :  Lancement du concours pour la reconstruction du campus Trivaux Garenne


Rachel ADIL : Je vais être brève, très brève.


Premier paragraphe, cinq premières lignes, il est écrit:

- La ville de Clamart a décidé...

- La Municipalité a donc décidé...


Vu l'introduction, il est facile de deviner la conclusion.

- Le Maire va décider


Et c'est la fin de la recrée.

- Fini de débattre en concertation;

et, surtout,

- Fini de de s'ébattre pour les enfants.


Vous transformez leur campus, pour 1/3, en réserve foncière.


- Des logements en plus,

- Des habitants en plus,


Mais

Moins de place pour  les écoles,

Moins d'espace où jouer et courir pour les enfants,


Résultat : une équation impossible à résoudre!


.............................................................................


+ + et - - = 0

Zéro pointé !


Et il est pourtant question d'un jury?
Un jury à la délibération suivante...




Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 10:29

Conseil municipal d'avril 2010


Question 3 : Transfert de l'éclaiarage public à la Communauté d'agglomération, avec économies d'énergie.


Rachel ADIL : En septembre, octobre 2009, le bout du Haut clamart s'est retrouvé plusieurs soirs de suite, sans éclairage public.

Etait-ce un avant projet, un test pour répondre à cette priorité donnée aux économies d'énergie?

Merci d'éclairer ma lanterne?


Commentaires à venir

Partager cet article
Repost0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 22:42

Note personnelle

 

Conseil municipal d'avril 2010

 

Fière de mes interventions, hier!

Publications à venir,

sous réserve d'avoir le compte rendu intégral,

car sur la fin, j'ai improvisée. Bien fâchée!

 

Plus à l'aise.

 

En deux ans, j'ai pris de la bouteille.

 

Enfin, très exactement, j'y suis allée avec une bouteille...

... une bouteille en verre pour remplacer ma carafe cassée.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 15:40

Suite à la parution de ma Tribune dans le journal officiel -avril 2010,

 

Cet étonnement :
- Pas d'encadré jaune de la Mairie commentant mon papier.

 

Nul doute que Monsieur le Maire était pris par la suite des élections régionales;

et c'est donc via son blog qu'il répond.

 

il répond à

Un tout petit budget ! ou encore Le Festin de clamart

   


Montant exact de l'addition

 

Or, le budget primitif pose bien, en annexe, page 16

 

Secteur des Familles
- Nouvelle action intitulée Le Festin de Clamart en partenariat avec le service de la cuisine centrale:
ateliers cuisine et petit budget animé par un chef cuisinier ayant pour objectif de réaliser avec un groupe
de 30 personnes au total un repas équilibré avec un tout petit budget (Coût 5 000 euros).

- Mise en place dans le cadre de l'atelier alimentation et petit budget auprès du public des Restaurants du
Coeur de chèque emploi service universel destiné à l'achat de fruits et légumes (Coût 500 euros et
intervention d'une diététicienne 2 500 euros).

 

C'est donc bien

- 5 000 euros le repas à 170 euros / personne

+

5 000 euros, les Restaurants du coeur

+

2 500 euros, l'intervention d'une diététicienne.


Voilà le montant de l'addition exact.

 

Monsieur Kaltenbach sur son blog, noie la sauce et mélange les deux actions.

Volontairement. Le repas "tout petit budget" est bel et bien de 170 euros / personne.

 


 Mais le plus grave, Monsieur Kaltenbach n'apprécie pas mes jeux de mots...
Et pour montrer l'exemple, juste en fin d'article, il en fait un à sa sauce !

 

je cite :
"En effet, je doute que les jeux de mots de Mme ADIL soient du « goût » des futurs bénéficiaires du « Festin de Clamart »"

 

M'en... faim!

  

Pour lire la réponse de Monsieur Kaltenbach C'est ici


 



Partager cet article
Repost0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 11:45

Conseil municipal de janvier 2010


Pas de compte rendu intégral du conseil municipal.

- Compte rendu normalement remis avant le conseil municipal suivant,
joint à la convocation, aux délibérations et aux pièces annexes.


Pas d'information précisant la raison de cette absence de compte rendu,

- et ce, en dépit d'un mail de mon collègue, Grégoire Artinain, aux services municipaux.

 

Et donc, pas de complément et les réponses faites suite à mes interventions en janvier 2010.

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 15:34

Rachel ADIL – Tribune d’avril

Un tout petit budget !

Une nouvelle initiative du Centre communal d’action sociale : Le Festin de Clamart.

Il s'agit d'ateliers cuisine, je cite
« ayant pour objectif de réaliser avec un groupe de 30 personnes au total, un repas équilibré avec un tout petit budget. »

C’est écrit au budget 2010 de la ville ; un budget présenté comme équilibré, suite à une savante cuisine de chiffres de Monsieur le Maire.

Coût de cette opération : 5 000 euros !  

Soit 5 000 euros divisés par 30 personnes, le repas revient à 170 euros par tête.
Un tout petit budget ? C’est donc ça, l'expression la Gauche Caviar ?

Suite à mon étonnement en conseil municipal, l’élu en charge de la restauration scolaire explique qu’il s’agit-là d’une ligne budgétaire. Des salades ! Soyons sérieux !
A ce prix-là, 170 euros le repas par personne, comment est-ce possible de garder la ligne ?
A ce régime-là, ce sont les dépenses de la ville qui vont encore grossir !

En pleine période de crise, d’aucun.es se serrent la ceinture.
Sauf 30 !
 En toute bonne foi ! C’est un « petit budget » !
Sans crise de foie : c’est un « repas équilibré ».

Pour 30 personnes – qui sont-elles, d’ailleurs ? – c’est « le Festin de Clamart ». ;
Et pour les autres ? C’est le destin de Clamart ? La soupe populaire, quoi !

 

...................................................................;

 

Dans le cadre de la publication de cete Tribune, pourtant courte,

- la mise en page n'a pas été hélas, respectée avec les paragrpahes.

Par contre,

- Il a été ajouté le lien www.clamoche.com

Est-ce pour souligner la pertinence de mon site? Merci!

 

Et c'est sur son blog, en avril que Monsieur Kaltenbach répond.
Répond en noyant le poisson ( prévu au repas, le poisson, je ne sais!)

Et ce, en mélangeant deux actions différentes;
ce qui lui permet de se donner une bonne image, citant Les Restaurants du coeur.
Restaurants du Coeur, à Clamart, qui font et je m'en réjouis, l'objet d'une autre ligne budgétaire.


il suffit juste de lire le budget annexe, page 16

le budget primitif pose bien, en annexe, page 16

 

Secteur des Familles
- Nouvelle action intitulée Le Festin de Clamart en partenariat avec le service de la cuisine centrale:
ateliers cuisine et petit budget animé par un chef cuisinier ayant pour objectif de réaliser avec un groupe
de 30 personnes au total un repas équilibré avec un tout petit budget (Coût 5 000 euros).

- Mise en place dans le cadre de l'atelier alimentation et petit budget auprès du public des Restaurants du
Coeur de chèque emploi service universel destiné à l'achat de fruits et légumes (Coût 500 euros et
intervention d'une diététicienne 2 500 euros).

 

 

C'est donc bien

- 5 000 euros le repas à 170 euros / personne

+

5 000 euros, les Restaurants du coeur

+

2 500 euros, l'intervention d'une diététicienne.


Voilà le montant de l'addition exact.

Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 13:08
Pause et pas de conseil municipal, jusqu'à fin mars 2010.

Une pause,
- non pour se reposer,
- juste pour poser l'action politique de Monsieur le Maire, élections régionales obligent.

Et une manifestation :
La Journée Internationales des Femmes du 8 mars 2010.


Une manifestation qui concerne toutes les femmes et tous les hommes;
Une manifestation qui se traduit hélas! par une approche politicienne de la part de Monsieur Kaltenbach.

Quelques exemples:
Ainsi commence la présentation du 8 mars, sur le site officiel de la ville Clamart.fr :

"La journée internationale des femmes fête ses 100 ans. C’est le 8 mars 1910, à Copenhague qu’une confédération internationale de femmes socialistes de tous les pays a créé cette journée en vue de servir à la propagande du vote des femmes. Ce combat a été gagné dans la décennie qui a suivi."

- Femmes socialistes et propagande du vote !
C'est bien le cas à Clamart :
- De la propagande en se servant des femmes.

Petit rappel:
Les Françaises sont parmi les dernières à avoir obtenu le Droit de vote, en 1944.
Qu'en 1944 !  Juste avant la Guerre, la gauche radicale et socialiste s'oppose au Droit de vote des Femmes en France. Trop peur que les femmes se soumettent aux injonctions des curés !


Le site de la ville continue ainsi :

"En France c'est en 1982 que le gouvernement socialiste instaure le caractère officiel de la célébration de la journée de la femme le 8 Mars".

A nouveau, il est question de socialisme.
Décidément ! Si ce n'est pas de la propagande...


S'ensuit tout un programme qui, bien sûr, commence par :
- une présentation de ces journées par Monsieur Kaltenbach;
puis continue par :
- les impressions de Monsieur Kaltenbach...

En bref, il ne laisse pas la parole à sa première adjointe:
- Madame Rakoff fait juste de la figuration?
- elle n'a pas la parole?

Après tout... ce n'est qu'une femme.
Non !

Comme au conseil municipal :
90% des prises de paroles sont effectuées par des hommes !

A noter encore sur le site de la ville :
Au fur et à mesure du programme, est écrit:

"Mais cette journée de la femme permet à chacun de manifester et de célébrer les femmes à sa manière.

À Clamart, ce sont deux jours d’information et de fêtes, à travers le cinéma, la musique, des débats, de séances de bien-être et d’expos que se déroulent ces journées de la femme, avec pour thème cette année :"


Les journées de la femme ?
Là, Madame Rakoff, Première adjointe et aux Droits des Femmes aurait pu corriger.
Il s'agit de la Journée DES femmes pas de LA Femme!

Décidément, la Journée internation des Femmes a-t-elle sa place à Clamart?
D'ailleurs, à propos de place..

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche