Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 20:53

  Tribune du Mois de Décembre 2009 - Clamart Info



Un verre pour tous…. Tousse pour un !

 

Grippe A : un ensemble de mesures pour éviter la contagion. Les enfants sont concernés mais appliquent-ils les consignes ? Test dans une cantine de Clamart.

Cantine Trivaux Garenne, début octobre 2009 : juste un, deux verres pour une table de six enfants.  Et voilà les enfants obligés de se passer de boire pendant le repas… ou encore, pour les plus vaccinés (comprendre débrouillards), le recours au système D : se servir de la soucoupe du dessert ou se rendre aux toilettes pour étancher leur soif.

 

Entre enfants, pas d’échanges de verres. A priori !  

Les réunions d’information, les courriers de la Mairie, les affichages... ont été efficaces.

La grippe ne passera pas. Se pose cependant la question du bien-fondé de ce test.

Demande d’explications à la Mairie. Il s’agit en réalité d’un manque de vaisselle, d’un retard de livraison ! Livrée à elle-même, telle est l’impression que donne la restauration scolaire. C’est le 20 octobre, deux mois après la rentrée, que le bon de commande pour les verres, est parti à la signature.

 

Mais tout va bien ! La devise : un verre pour tous... et tousse pour un ! n’est pas à l’ordre du jour. C’est juste un fait dit verre, et rien de plus.

 

A propos de verres, justement : lors des séances du conseil municipal, ce sont des bouteilles et gobelets en plastique qui sont posés devant chaque conseiller, ère.
Et le calcul suivant : 43 bouteilles X 10 séances X 6 ans = quelque 2 600 bouteilles d'eau…

Sauf pour une…  Une qui vient avec sa carafe et son verre en verre. Avec sa propre vaisselle. Un geste simple, écologique (pas de transport, de plastique) et économique (environ 2 000 euros le m3 l’eau en bouteille).  Depuis avril 2008, elle a demandé au Maire qu’un verre en verre soit mis à sa disposition. Pas de réponse. Elle sait maintenant pourquoi. C’est juste un cas d’école.

 

Joyeuses Fêtes de fin d’année.

 

Rachel ADIL  

 

...........................................................................................................................................

 

Suite à cette Tribune, dans le Clamart Infio de Janvier 2010,
l'élu en de la restauration scolaire à Clamart, a écrit un "Droit de réponse"

...............................................................................................................................................

Aller
- Page d'accueil : Clamoche au Conseil municipal

- Site Clamoche, journal de bord de route

.................................................................................................................................................

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 21:27

Conseil municipal du 25  novembre 2009

Q 11 Approbation du marché relative à la founiture de documents audios et audiovisuels pour le réseau des médiathèques de Clamart.

Suite à un appel d'offres, l'achat de DVD...
Et, à propos de DVD, cette intervention, avec toujours, un clin d'oeil à la
Chine.

Madame ADIL : "Concernant le  choix des DVD, j'attire vote attention sur la concurrence chinoise,
une concurrence qui risque de mener tout droit à la faillite, les sociétés de production locales.

En témoigne, dernièrement, une distribution gratuite de DVD avec fascicule, dans toutes les boîtes aux lettres des habitants des cités Trivaux, Garenne et La Plaine.

Sans doute un geste désespéré pour écouler un stock d'invendus,
A moins qu'il ne s'agisse d'une opération de communication démesurée, avec la création d'un faux évennement.

Et cette question :
- quel est le coût de cette opération?
- quelles sont les retombées espérées en terme de notoriété, de cette nouvelle activité, production de supports de DVD, lancée par Clamart Habitat?"


Monsieur le Maire a parlé de cet évennement;
et, pour ce qui est du coût, il a écourté.

Ne me reste plus qu'à rédiger un courrier au Président de Clamart Habitat; c'est à dire, le Maire de Clamart!

Un regret : comme la délibération portait sur les achats des médiathèques, il est domage qu'aucune intervention n'est portée sur les livres municipaux jetés, il y a presqu'une semaine, dans les bennes de la ville.
Pour en savoir plus :
Le scandale des livres jetés à la poubelle par la mairie

...............................................................................................................................................

Aller
- Page d'accueil : Clamoche au Conseil municipal

- Site Clamoche, journal de bord de route

.................................................................................................................................................

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 21:11

Conseil municipal de novembre 2009

Q12 : Changement de nom de la Crèche collective située 55 avenue Jean Jaurès, à Clamart

L'année 2009 marque le 150 ème anniversaire de la naissance de Jen Jaurès.
D'où le changement de nom de la crèche Les Petites Canailles en crèche Jean Jaurès.

Et cette intervention avec, en toile de fond,
-
le choix de pavés chinois pour reconstruire la Place de la Mairie;
- la continuité
d'une autre intervention, toujours lors de ce conseil municipal et de bien d'autres
d'où la rubrique Pavés chinois !

Madame Adil :
"Ce changement de nom, n'est-ce pas pour les services municipaux, les parents, une source de tracasseries.
Il y a là, un goût de la complication;
un goût de la complication pour ne pas dire de chinoiserie....
Même si cette décision est... pavée de bones intentions"

Pas de réponse !

 

Avril 2010 - Complément sur les crèches à Clamart
A propos de crèche, la fermeture programmée de la crèche, Le Jardin enchanté
- Fermer une crèche lorsque tant de bébés attendent une place !

 

Ce dossier a été suivi par mon collègue, Grégoire Artinian.
Voir son article :
Crèche Le Jardin enchanté - Clamart

...............................................................................................................................................


Aller
- Page d'accueil :
Clamoche au Conseil municipal

- Site Clamoche, journal de bord de route

.................................................................................................................................................


 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 09:27
Conseil municipal du 25 novembre 2009

Question : Demande de subventions pour la recontruction de l'école du Jardin Parisien
Les demandes de subventions, auprès de la Région, du Département, sont récurrentes.
Il y avait même eu demande de subventions pour la reconstruction de la Place de la Mairie!
- Subventions pour atteindre des cibles écologiques : bassins de rétention d'eau; toiture végétralisée;
- Subventions qui se traduisent par des pavéss chinois...

D'où cette intervention

Madame ADIL :

Avant de me prononcer pour ou contre cette subvention, quelques interrogations et demandes de précisions ; précisions relatives à la toiture végétalisée.


Qu’en est-il du choix des végétaux ?


S’agit-il :

-         - De bonzaïs arrivés par avion du Japon ?

-         - De cèdres déracinés à la forêt libanaise ?

-        -  De baobabs arrachés à la savane Africaine ?


Ces questions peuvent sembler farfelues, voire idiotes…

Mais la seule question idiote est celle qui ne fut pas posée lors d’un autre projet; à savoir :

- quelle était la provenance des pavés pour reconstruire le parvis de la Mairie ?


Avec le résultat : du granit importé de Chine… 
et, une fois mis devant le fait accompli, l’impossibilité de faire ma… chine arrière !

Monsieur le Maire a grimacé puis répondu:
- pas de bonzaïs, de cèdres, de baobabs...

Monsieur Gazeilles a complété l'information:
- il s'agit d'herbes rases, de lichens, de petites plantes.

Et, comme je suis sérieuse, je n'ai pas osé insister...

De fait, vu la volonté de Monsieur le Maire de concilier "aménagement" et "esthétisme";
- D'où le granit jaune en provenance de Chine;
Cette idée pour les  toitures végétalisées : la salsepareille.

Pour le choix des végétaux, la salsepareille ?
- compte tenu de sa notoriété auprès des enfants…
Très en lien donc, avec l’école...  


Pour ceux et celles qui l’ignorent, la salsepareille est la plante préférée des Schtroumpfs
 ! 


...............................................................................................................................................

Aller
- Page d'accueil : Clamoche au Conseil municipal

- Site Clamoche, journal de bord de route

.................................................................................................................................................


Partager cet article
Repost0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 12:35

Concernant les Pavés de la place de la Mairie,
Pavés en provenance de Chine,

Et le coût humain?

Monsieur le Maire se veut rassurant!
Extrait du conseil municipal d'octobre 2009

Monsieur le Maire : "sur la question des conditions de travail, nous nous en préoccupons, nous y sommes attentifs.
[...] Par ailleurs, nous nous préoccupons des conditions de travail des ouvriers chinois. La société nous a fourni tous les certificats, attestant qu'aucun enfant ne travaille dans les carrières de granit. C'est une grande entreprise de travaux publics qui a l'habitude de travailler avec la Chine pour la fourniture de pierres. Ils sont extrêmement attentifs à c qu'en aucun cas ils puissent être accusés d'exploiter de la main d'œuvre enfantine. Donc toutes les garanties ont été prises".


Etonnant ! le Maire de Clamart est mieux informé que les ONG !

Lu sur le web:
Le nombre d'enfants travaillant en Chine n'est pas connu. Aucune organisation non gouvernementale chinoise (O.N.G.) n’est active dans le pays; les O.N.G. étrangères ne sont pas les bienvenues.
Lire la suite : http://www.fibris.fr/index1.html


D'ailleurs, la réponse de Monsieur Gazeilles, toujours lors de ce Conseil municipal d'octobre 2009 va dans ce sens. 
 "En Chine, le syndicalisme est totalement interdit, les contestataires pouvant émettre des avis critiques sur les conditions de travail sont emprisonnés voire torturés."

Et, quelques photos:
http://www.chinahush.com/2009/10/21/amazing-pictures-pollution-in-china/

Et, même si des enfants ne travailleraient pas, les conséquences sont là:
"Every 30 seconds, a baby is born with physical defects in China" 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 10:22
Pour la place de la Mairie en reconstruction, des pavés en provenance de Chine.

Et le bilan carbone?

Explications du Maire, en Conseil municipal;
qui se retrouve en détail, dans cette réponse du Maire, en ligne sur le site des Verts - Clamart
http://www.verts-clamart.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=165%3Areponse-a-notre-lettre-ouverte&catid=9%3Aclamart&Itemid=23&lang=fr#JOSC_TOP

La réponse du Maire semble tout à fait cohérente:
- 12 300 km entre le lieu d'extraction en Chine et Clamart, dont seulement 500 km par route
contre
- 1 455 km entre le Portugal et Clamart.

Sachant que le transport par bateau reste le moins polluant.

Mais,
- quelle est l'émission de carbone d'un camion chinois,
compte tenu de la saturation du réseau routier?
compte tenu du parc de camions chinois?

- quelles ont les conditions d'extraction?
- quelles normes appliquées pour le traitement des déchets?

Donc, cette étude semble simpliste...
Trop simpliste !

A suivre..

Et, déjà, ces quelques photos
Amazing Pictures, Pollution in China

Et, pour revenir sur place
- Pavés chinois: qui savait?
- Pavés chinois contre pavés portugais?
- Pavés chinois, et la place (pas la place de la Mairie), la place de l'Humain
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 10:04
Pour la place de la Mairie, des pavés... en provenance de Chine.

Les explications du Maire...
à partir d'extraits du conseil municipal d'octobre 2009

Pavés jaunes en teintes grise?

Monsieur le Maire :
Le choix du granit jaune a été fait pour des raisons d'esthétiques [...] il fallait une place dans des tons jaunes-beiges et donc un granit dans ces tons-là et non un granit gris qui aurait choqué sur la place"[...]

Le granit chinois est vraiment de meilleure qualité et de moindre coût.[...]

Du granit jaune est produit au Portugal mais qui est de mauvaise qualité[...]

Notre choix était donc esthétique [...]

Pour la place de la Mairie, il fallait vraiment du granit jaune de qualité. Le seul était le granit chinois.[...]


Et cette question, non posée, mais à laquelle il faut réfléchir:
-  L'esthétisme peut-il tout justifier? dont cet abus...
Crédit photo : Dominique Charré

Et cette réflexion, non aboutie :
- qu'en pensent les Portugais, les Portugais Clamartois tout particulièrement?

De plus, une Mairie doit-elle être dans une logique commerciale.

Des pavés de granit sont produits en  France.

Or, toujours lors de ce Conseil municipal, Monsieur Kaltenbach pose les points suivants:

"Le choix s'est porté sur un granit jaune, la France n'en produit que très peu et à des prix prohibitifs; il faut de plus le commander 18 mois avant, ce qui aurait retardé le projet".

Pourquoi donc Monsieur le Maire est-il si pressé par le calendrier?
- une inauguration prévue alors que certaines élections approcheront?

Et, ce calcul de coût n'est-il pas du court terme?
Les pavés en provenance de Chine ne coûtent-ils pas chers :
-  en comparaison aux emplois détruits en France?
- en comptant le coût carbone, le coût humain?

Et, question coûts ces réflexions:
- Le coût carbone
- Le coût humain
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 09:47

Pendant le conseil d'octobre;
- sujet qui retient toute mon attention.
- sujet  lancé par Monsieur Gazeilles, Groupe Verts

Tout part des déconstructions, le souci de réutiliser les matériaux et ce,, si possible, sur place.
Or, justement, à propos de place.

Monsieur Kaltenbach : Pour la place de la Mairie, tous les pavés sont récupérés.
[...]

Monsieur Gazeilles : Concernant les pavés, je vous rappelle que notre groupe a vivement contesté l'usage de pavés en provenance de Chine, compte tenu notamment d'un bilan carbone assez incertain, mais surtout d'une grande inquiétude par rapport aux conditions de travail des ouvriers qui créent ces pavés. Dans le cadre d'une éco-ville, je pense que nous devons aussi réfléchir à la façon dont l'ensemble des produits que nous utilisons sont créés. La chine n'est pas un exemple idéal pour ce genre de produits."

Extraits de réponses de Monsieur le Maire, et réflexions:
"Je rappelle que ces discussions autour de la place ont été portées en commission. Tous les éléments étaient disponbles à ce moment-là et les services techniques étaient présents pour répondre à l'ensemble des questions"

Lors de la présentation du projet, en commission :
- il n'a jamais été stipulé que les pavés seraient chinois, venant de Chine.
Et, force est de reconnaître qu'une telle question ne vient pas à l'esprit tellement ce choix des matériaux, de leur provenance, est abarrante.

Dans le même ordre d'idée, il faudra désormais poser les questions :
- Pour la construction du chalet en bois pour les Boulistes,
le bois est-il du Cèdre du Liban, en provenance direct du Pays ?
- Pour les toitures végétalisées,
les plantes sont-elles des bonzaïs japonais, en provenance directe du Japon?

 

Cette réflexion a inspiré, d'ailleurs, l'intervention suivante, au Conseil municipal de novembre 2010:

La salsepareille

 

 

Suite des arguments du Maire :
Pavés produits au Portugal, de mauvaise qualité

Et encore
-Le coût de l'humain de ces pavés chinois

- Le coût écologique de ces pavés chinois


Partager cet article
Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 21:53
Conseil municipal d'octobre 2009

Qu'importe la délibération, le moment de placer cette réflexion

Rachel ADIL : Peut-être faudrait-il souligner que nous n'étions que trois élu.es... trois élu.es sur 14 à cette commission.
Au passage, je précise deux femmes et un homme.
Un clin d'oeil, par rapport à un homme + un homme + un homme

La commission est "un lieu d'information, de débats, de discussions important et essentiel"
Vous avez sans nul doute reconnu votre phraséologie, Monsieur Kaltenbach".

Sinon, vous et vos élu.es pouvez vous reporter à la page 14 du Conseil municipal de juin 2009"


Cette intervention, c'est juste une petite pique; juste pour  le plaisir!

Sauf que...

Sauf que le Mare y est allé d'une longue tirade, sa longue tirade, sur :
- la démocratie à Clamart,
- son souci d'informer,
- sa comparaison avec d'autres villes....
Bref, il a révisé son discours de propagande,

Avec en introduction :
- Je vous remercie pour vos réflexions sur la participation des élus en commission..."
Et, en conclusion:
"Je remercie Madame Adil de m'avoir permis d'apporter ces précisions sur la pertinence de l'existence et du bon fonctionnement de commissions municipales et de vrais débats en commission".

Lieu d'information, les commissions ?
- Le cas des pavés chinois.
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 10:26

Conseil municipal d'octobre 2009

Délibération N°4 - Concernant l'Office du Tourisme à Clamart et la nomination de trois personnalités représentant les professions et activités de tourisme de la commune

Ces trois personnalités désignées sont :
- M. Parick Onteniente, Patron du restaurant l'Aigle et M Bruno Tesson, Patron du restaurant , ex Clément; pour l'activité Restauration;
- M Benoït Valton, gérant de l'hôtel Campanile, pour l'activité hôtellerie.

A cela, une intervention et le choix d'ajouter à cette liste :
- Monsieur Claude Deshayes, Président de l'association Solidarité Loisirs

Et, cette intervention:

Madame ADIL: Concernant vos propositions de nominations, un point me chiffonne :
que des hommes! Pourquoi?

Et cette réponse de Monsieur Kaltenbach:
Monsieur le Maire : C'est parce que la conseillère qui s'occupe de ces questions est une dame, peut-être.
Après cette remarque, judicieuse comme toujours de Madame Adil, nous procédons au vote".

La proposition est adoptée à l'unanimité, avec une abstention.
Cette abstention, c'est moi!

Monsieur Kaltenbach a beau se moquer, sa remarque n'en est pas moins pertinente.
- La non reconnaissance des femmes au sein de la société en général, des instances représentatives en particulier, n'est pas imputable qu'aux hommes; loin s'en faut. Hommes et femmes sont responsables de cette inégalité, faute d'en avoir conscience.

Et cette question :
Y'a-t-il, sur Clamart, une femme gérante d'un restaurant, d'un hôtel?
Y'a-t-il, sur Clamart, une femme chargée de responsabilités dans le domaine de l'activité touristique?

 

Clin d'oeil
letudiant.fr présente le métier de Directeur d'hôtel; avec une vidéo de Monsieur Benoît Valton, à Clamart
"Manager et gestionnaire, un directeur d’hôtel doit être bon sur les deux tableaux ! Benoît Valton dirige un hôtel de 93 chambres en banlieue parisienne avec son équipe de 12 personnes. Ses missions ? Remplir l’établissement et satisfaire ses clients pour les fidéliser"
Voir la vidéo : Zoom sur le métier de Directeur d'hôtel

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche