Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 08:02
Conseil municipal de décembre 2009

Q 21 Subventions aux associations et organismes - Acomptes 2009

Précisions : l ne s'agit que des acomptes; les subventions allouées aux associations clamartoises seront certainement soumises au vote en mars ou avril 2009.

Mais il n'empêche qu'une question se pose... et faute de réponse suite à un mail, je demande la parole.

R. ADIL : J'ai demandé à vos services, Monsieur KALTENBACH, le nombre d'adhérents et le nombre d'adhérentes concernant les clubs sportifs. Je n'ai pas eu de réponse.
Je voudrais jute signaler que la parité ne se limite pas à la politique mais concerne aussi les pratiques sportives.

Concernant le volley-ball, l'équipe de haut niveau féminine, je pense que c'est un modèle, un exemple à suivre et que cela permet d'encourager les femmes à pratiquer un sport puisque, hélas, elles sont moins bien représentées que les hommes, comme dans beaucoup d'autres domaines.



Monsieur Kaltenbach répond :
- qu'il n'a pas eu ma demande.
C'est fou la difficulté pour la circulation des informations entre le bas et le haut Clamart !
- que je n'étais pas présente à la commission
C'est normal, je n'y siège pas. Comme je ne siège pas à d'autres (exemple)

Et, surtout, Monsieur Kaltenbach déclare, je cite :
" Sur les 7 000 licenciés que compte la ville de Clamart, il doit y avoir au moins la moitié de femmes si ce n'est plus.  [...]
Que ce soit au judo, au tennis, à la gymnastique, il y a de nombreuses femmes.
[...] Nous allons demander au service des sports de vous fournir le pourcentage de licenciés sur les 7 000 mais je ne suis pas inquiet".


Tant mieux pour Monsieur Kaltenbach ! Moi, je crains qu'il y ait un fort déséquilibre.
Or, le sport est une activité aux multiples rejaillissements dans la vie personnelle (le bien-être) mais encore professionnelle; santé, prise de conscience de son corps, et confiance!
Le sport dont une étude a montré le recul de la pratique, ces dernières années, pour les jeunes filles dans les cités en difficulté.

Mi-mars, après relances auprès de Monsieur Kaltenbach et du Conseiller municipal délégué pour le sport, je n'ai toujours pas la réponse.
J'ai contacté quelques associations; avec quelques données sexuées... où, bien sûr, les hommes sont majoritaires.

Ah ! Que j'aimerai partager l'optimisme de Monsieur Kaltenbach. Lui déclare ne pas être inquiet. Moi, si, je le suis!

Et il faut attendre le vote des subventions aux associations pour en savoir plus
Part des femmes dans les Clubs Clamartois

...............................................................................................................................................

Aller
- Page d'accueil : Clamoche au Conseil municipal

- Site Clamoche, journal de bord de route

.................................................................................................................................................

Repost 0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 07:57
Conseil municipal de novembre 2008

Délibération portant sur la vente d'un bien à l'AMC,
- bien acheté il y a trois mois par la Mairie
- puis revendu à l'AMC

Pour lire ma position : Clamoche, ça vaut mieux en l'écrivant
Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 09:35
Conseil municipal de novembre 2008

Q23 : Débat et avis du Conseil municipal sur l'avenir de la gestion de l'eau en Ile de France par le SEDIF

Quel prix, quelle qualité, quelle gestion pour l'eau : un vrai débat.
Les discussions traînent en logueur.Plus de trois pages dans le compte rendu intégral.

A la fin, juste avant la conclusion du Maire, je prends la parole:

R. ADIL Comme on parle beaucoup du prix de l'eau, je m'étonne qu'à ce Conseil municipal, on propose aux conseillers et conseillères des bouteilles en plastique avec de l'eau qui coûte envrion 1 000 euros le m3.

Au Conseil municipal, depuis avril 2008, je viens avec ma carafe et mes verres en verre.

Lors de cette séance d'avril, j'ai expliqué ma démarche par affichage sur la carafe et les bouteilles :
- L'eau en bouteille est trop polluante : seulement 30% des bouteilles en plastique sont recyclées; plus le transport, le conditionnement)
- L'eau en bouteille est trop chère, comparée à l'eau du robinet.

J'ai demandé la mise à disposition de vaisselle... sans succès! Clamoche : Carafe contre bouteille


...............................................................................................................................................

Aller
- Page d'accueil : Clamoche au Conseil municipal

- Site Clamoche, journal de bord de route

.................................................................................................................................................


Repost 0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 08:16
Conseil municipal du 26 novembre 2008

Q 16 : Dénomination de la place du marché, de deux voies publiques et de la voie privée situées dans l'Ilot Camus

Place Aimé Césaire :
Conseil municipal précédent, je m'oppose à la mise en délibération.
Contre ce choix de place - Explication de ma position en commission Environnement.

Lors du Conseil municipal, Madame Poirier, Présidente de cette commission, souligne ce point :

Madame Poirier : Je précise que lors de la commission environnement et urbanisme qui s'est réunie la semaine dernière pour préparer ce Conseil, il avait été proposé par Madame Adil d'inverser les noms entre la rue et la place, entre Edith Piaf et Aimé Césaire. Renseignements pris par l'urbanisme, il semble que ce ne soit plus possible, pour des raisons de dépôt d'adresse en Préfecture par un commerçant.

Monsieur Kaltenbach reprend ces propos tenus...
Je suis asez sceptique :
Comment un commerçant a-t-il pu déposer une adresse en Préfecture alors que le nom de la place n'est pas encore attribué? Le prétexte est fallacieux avec un raisonnement inversé.

Différentes discussions s'ensuivent mais l'essentiel, selon moi, est occulté.
L'essentiel, c'est le pourquoi de cette demande d'inversion entre Edith Piaf et Aimé Césaire.
Il ne s'agit ni d'un caprice, ni d'une fantaisie de ma part.

Fâchée, car je suis obligée d'intervenir;
Fâchée, car je dois réexpliquer le raisonnement que j'ai tenu en Commission.

R. ADIL : Je signale qu'en commission, lorsque j'ai précisé qu'il serait bien d'inverser entre Aimé Césaire et Edith Piaf, proposition des plus simples, c'était par rapport à l'équilibre entre les hommes et les femmes au niveau des noms de place.
A Clamart, nous avons les places Jules Hunebelle, Maurice Gunsburg, Georges Pompidou mais aucun nom de place n'est attribué aux femmes. Je trouve cela dommage. C'est une question d'équilibre.

C'était hier la journée contre les violences faites aux femmes, et justement, comment voulez-vous que les femmes aient leur place dans la société si on ne leur donne même pas un nom de place?



Message personnel pour Maxime :
Tu es choqué, je le comprends, par l'apposition "violences faites aux femmes" et "nom de place"
La violence faite aux femmes prend différentes formes, des plus visibles au plus invisibles. Or, justement, ne pas donner de noms de rues, de places aux femmes, c'est très subrepticement, les rendre invisibles, silencieuses.
Et ce silence, c'est ce qui tue les femmes.
En France, une femme meurt tous es trois jours sous les coups de son conjoint ou de son ex!

D'autres silences de femme
- Ils lèvent la main...

...............................................................................................................................................

Aller
- Page d'accueil : Clamoche au Conseil municipal

- Site Clamoche, journal de bord de route

.................................................................................................................................................


Repost 0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 22:01
Séance du Conseil municipal du 26 novembre 2008

En point 2, Monsieur Le Maire déclare :
En application du réglement intérieur du Conseil municipal, je vous annonce la modification intervenue dans la composition des groupes constitués au sein du Conseil municipal. J'ai reçu un courrier m'informant que Grégoire Artinain ne souhaitait plus siéger au sein du groupe Parti de Clamart et siégerait parmi les non inscrits. Madame Rachel ADIL m'a également informé de la même démarche consistant à quitter le groupe Parti de Clamart pour siéger comme non inscrite.

En réponse, j'interviens lors de la question N°3

R. ADIL Je remercie tout d'abord Christian DELOM de sa confiance et de respecter mon choix de liberté. Liberté bien fragile, tellement fragile que pour cette séance de Conseil municipal, je ne vais pas prendre part aux délibérations, à deux exceptions près:
- les points traités en commission environement puisque j'y assiste
- et les voeux puisque nous les recevons au dernier moment.

Pourquoi cette position?
Faute de délai suffisant.
Lundi 24 novembre, je vous informais par courriel, Monsieur Kaltenbach, n'avoir reçu ni l'ordre du jour, ni la convocation.
Mardi 25 novembre, hier donc, j'ai enfin reçu les documents. Or ces documents n'ont pas emprunté la voie postale habituelle mais la voie "cartable". Le cartable de mon enfant.
Mon courrier d'élue a été remis à ma fille de huit ans alors qu'elle était en classe.
Comment se fait-il?
Je ne doute pas que les services municipaux vont percer ce mystère. J'attends donc.

Maintenant, il reste cette question cruciale.
Dois-je quand même lever la main pour les questions N°4 à N°7 inclus et de la N° ? à 22 inclus puisque je ne peux pas prendre part à ces délibérations, n'ayant pas eu l'ordre du jour au préalable.



Monsieur Kaltenbach répond que ma réclamation sera transmise à la Poste
- En janvier 2009, toujours pas de réponse !
Monsieur Kaltenbach explique que l'ordre du jour est affiché sur les panneaux...
Oui, et alors?
L'ordre du jour et la convocation doivent parvenir au domicile de l'élu.e soit par porteur, soit par la poste et ce, dans un délai de 5 jours fr
ancs. C'est la loi!

Concernant ma position de non inscrite, cette page sur Clamoche avec déclaration
Indépendante d'esprit et d'action


Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 21:44
Conseil municipal du 22 octobre 2008

Q 11 Avenant pour la location de longue durée d'un véhicule

Ce véhicule, c'est la Velsatis de Monsieur le Maire.  Elle coûte chère, cette voiture !

R. ADIL : Etonnée de prime abord, avec cette histoire de location, je me suis plongée dans votre outil de référence, à savoir votre programme.
En effet, vous avez abordé la question de la location.
A la page 9, il est écrit "il sera possible de louer un véhicule".
Cela concerne la mise en place d'u système d'auto-partage.
Je vous demande donc avec qui et comment vous allez partager votre véhicule.
Par ailleurs, ce véhicule n'est-il pas trop précieux et top polluant?



Monsieur le Maire explique qu'il partage son véhicule avec ses adjoint.es, responsbles, etc.
Et précise qu'il doit se rendre bientôt à la préfecture des Yvelines pour la question de l'aire d'accueil pour les gens du voyage.
Il s'agit d'un clin d'oeil puisque le Collectif Aire de Vélizy a en effet, rendez-vous à la préfecture le vendredi à venir.
Pour ce rendez-vous, ni son élu Matthieu Fayolle, ni les deux représentants du Collectif ne seront conviés à prendre place dans la Velsatis de Monsieur le Maire!

Cette référence à l'outil... de référence est un écho du Conseil précédent, Monsieur Kaltenbach expliquant qu'il fallait relire son programme; que ce programme était d'ailleurs téléchargeable sur son site.
Repost 0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 21:11
Q7 Dénomination du nouveau centre commercial
.... et la dénomination de la Place Aimé Césaire est proposée dans la foulée.

Comme il s'agit d'une délibération non inscrite à l'ordre du jour, l'unanimité est nécessaire.
Je m'oppose, sans le justifier il est vrai, à cette délibération. Je n'avais pas les arguments pour expliquer cette décision. Enfin, les arguments solides...
Monsieur Kaltenbach annonce donc déplacé ce point à la prochaine séance municipale....
 "pour faire plaisir à Madame Adil" déclare-t-il.

Personnellement, je n'ai pas besoin de ça pour me faire plaisir!!!

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 23:08
Conseil municipal de septembre 2008

Question orale de Rachel Adil

Concernant l’aire de stationnement des gens du voyage,


Dans un courrier adressé aux habitants du Petit Clamart, vous écrivez, Monsieur Kaltenbach : « Des Clamartois m’ont alerté début juillet ; ce n’est que par leur intermédiaire que j’ai appris cette décision ».

 Or dans le Parisien, édition du samedi 20 septembre, Monsieur Loison, Maire de Vélizy déclare vous avoir téléphoné et vous avoir informé fin mai, début juin.


 Le recours administratif, dont le contenu n’est pas diffusé auprès des habitants, sera-t-il sujet à caution comme vos propos et donc, sans réelle chance d’aboutir ?

La réponse de Monsieur Kaltenbach est longue : 1 page.
- Il parle de la pétition des gens du quartier "On m'a dit qu'une pétition m'avait été adressée; je ne l'ai jamais reçue.... si quelqu'un la retrouve."

- Il fait une dérive sur la ville du Plessis Robinson...

- Il explique que Le Parisien se trompe souvent; qu'il vaut mieux le croire, lui.

etc

Pour en savoir plus sur l'Aire des gens du Voyage, son aménagement et le Collectif Aire de Vélizy
- Le Blog  Collecif Aire de Vélizy

- Clamoche 25 - Eté 2008

- Clamoche 26 - Le coup du lapin


Repost 0
Published by Rachel ADIL
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 22:53
Conseil municipal de septembre 2008

Q8 - Concernant le parking du conservatoire

Le parking est devenu payant. Toute une discussion s'ensuit. Selon moi, la question n'est pas celle du parking, la question relève plutôt de la facilité de se déplacer en voiture avec, donc, le besoin de se garer. La solution relève de transports en commun entre le bas et le haut Clamart; transports en commun efficaces, rapides, agréables.

R. ADIL : Je souhaite signifier que lorsqu'on vient du Haut Clamart, compte tenu de la distance, on ne se contente pas de déposer son enfant, mais souvent, on assiste au cours qu'on le veuille ou non. Une heure de parking gratuit ne le permet absolument pas...

Monsieur le Maire répond qu'
"il y a des autobus, le Clamibus est gratuit."
J'insiste !


R. ADIL : Je me permets d'insister sur cette question de transport. Si Clamibus est aussi performant, comment se fait-il que le chauffeur qui dépose le courrier municipal ne l'utilise pas? Compte tenu de la distance pour monter à la Mairie, je préfère qu'il m'apporte mon courrier dans ma boîte aux lettres. Comme je l'avais spécifié sur le papier me demandant le moyen que je souhaitais pour avoir le courrier municipal, j'ai demandé qu'il me soit remis par Clamibus, or ce n'est pas le cas.

Monsieur le Maire déclare ne pas pouvoir imaginer le chauffeur faire la tournée des conseillers en Clamibus. Il ne trouve pas mes propos sérieux.
Et pourtant? Ne faut-il pas faire preuve un peu d'imagination pour sauver la planète Terre?

Des actes simple, terre à terre ! Que la municipalité montre l'exemple !

...............................................................................................................................................

Aller
- Page d'accueil : Clamoche au Conseil municipal

- Site Clamoche, journal de bord de route

.................................................................................................................................................

Repost 0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 21:47
Conseil municipal de septembre 2008

Q. N°4 - Réglement intérieur du Conseil municipal

R. ADIL : A la lecture de ce réglement intérieur, une certaine satisfaction. par rapport à la première version. Il y a l'apparition de la marque du féminin pour les fonctions et les métiers.
Hélas, on lit encore "directeur" à l'article 18, "président" et "élus" à l'article 16 et un dernier exemple "élus de l'opposition" à l'article 6, élus sans "e" m^me entre parenthèses.
C'est carrément vexant!
L'écriture de ce règlement intérieur signifie-t-elle que je n'existe pas en tant qu'élue?"


En réponse,
- Monsieur Kaltenbach présente ses excuses :  à moi... et à toutes les femmes! Et quelques remarques sans intérêt...

Plus intéressant :
- Vanessa Jérôme - Groupe Verts, fait cette déclaration suivante :

"Je ferai une remarque de forme, les "e" ne se mettent pas entre parenthèses, car symboliquement on ne met pas lles femmes entre parenthèses. On utilise un tiret ou un slash."

Evidemment, j'adhère !  c'est une idée défendue et mise en pratique, sauf que j'utilise le "point" pour l'apposition masculin féminin. Pour en savoir plus : Clamoche - un peu d'histoire, une autre écriture


Plus amusant
- Yannick Geoffroy - PS, remarque à juste titre :

"J'aurais souhaité pour ma part, que ce soit un homme qui voie cette coquille"

"Coquille ? ças'écrit sans "Q" comme il s'agit des hommes !"

J'ai honte ! Cette réflexion, toute personnelle, je l'ai dit haut et fort...
Enfin ! Seuls mes voisins et mes vis-à-vis au Conseil ont entendu.
Ils se sont contentés de rire!!!

Que du masculin !
Au Conseil municipal,
- je suis entre Grégoire Artinian et Christian Delom;
- je suis en face de Messieurs Gazeilles et Wartelle - Verts.

Je considère que je suis bien entourée.





Repost 0

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche