Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 15:47

Conseil municipal du 24 octobre 2012

Approbation du procès-verbal intégral de la séance du Conseil Municipal du 26 septembre 2012.

Monsieur le Maire – Avez-vous des remarques ?

Madame ADIL – Monsieur KALTENBACH, vous avez fait l’appel nominal et vous avez appelé M. ARTINIAN. Il est absent ce soir, car il n’a pas reçu sa convocation pour siéger à ce conseil municipal. Il a interpellé la mairie à ce sujet, et la convocation lui a été envoyée par mail à 16 h 38 ce jour. Il demande donc le report de ce conseil, car il ne peut siéger puisqu’il n’a pas reçu sa convocation dans les délais.

[...] Interventions d'autres élus sur d'autres points

Madame ADIL – Je reviens sur le fait que M. ARTINIAN n’a pas reçu sa convocation et a demandé un report de séance et j’attends votre réponse.

Monsieur le Maire – La séance se tient. Nous avons fait l’appel.

Madame ADIL – Est-il tout à fait normal de ne pas recevoir sa convocation pour siéger ?

Monsieur le Maire – Si tel est le cas, ce n’est pas bien, et nous allons le vérifier.

Madame ADIL – M. KALTENBACH, il ne s’agit pas de savoir si cela est bien ou pas, mais il me semble que des règles existent, et qu’il est nécessaire de recevoir sa convocation pour assister à ce conseil municipal. Je ne comprends pas que la convocation soit envoyée à 16 h 38 suite à la demande de M. ARTINIAN.

Je vous demande, mesdames et messieurs les élus qui siègent, si vous recevez
votre convocation et si vous trouvez normal de la recevoir à 16 h 38 pour siéger le soir à 20h30.

M. ARTINIAN demande donc un report de séance.

Intervention inaudible –

Madame ADIL – Pour la commission, je ne sais pas. Cependant, pour le conseil municipal il n’a pas reçu sa convocation et a dû la demander cet après-midi à 16 h 38. Cette situation n’est pas normale et c’est la raison pour laquelle il demande un report de séance. Je m’associe à cette demande puisque je ne peux pas siéger, dans la mesure où nous n’avons pas pu nous concerter pour préparer ce conseil municipal, car, comme vous le savez, je suis sérieuse. Il a reçu le mail aujourd’hui à 16 h 38 avec les excuses des services qui reconnaissent que les documents et la convocation ne lui ont pas été envoyés.

Monsieur le Maire – On me dit qu’il a été convoqué pour la commission de la semaine dernière.

Madame ADIL – Le fait d’être convoqué en commission ne signifie pas qu’un conseil municipal va se tenir la semaine suivante.

Monsieur le Maire – Je ne veux pas vous embêter, Mme ADIL.

Madame ADIL – La question n’est pas là.

Monsieur le Maire – Tout d’abord, vous devez cesser de me couper la parole. Je donne la parole.

Madame ADIL –souhaite intervenir.

Monsieur le Maire – Je ne vous ai pas donné la parole, je vous demande donc de cesser de parler,

s’il vous plaît. Je vais consulter le conseil municipal. Si je peux rentrer chez moi ce soir, cela ne me dérange pas, et nous convoquerons le conseil dans trois jours. Cela ne me dérange pas.

Nous allons demander au conseil municipal de choisir entre le report du conseil à une date ultérieure ou son maintien ce soir.

Je répète que M. ARTINIAN a reçu la convocation pour la commission et lorsque l’on reçoit une convocation pour une commission il est précisé que le conseil municipal se tient la semaine suivante.

De plus, tous les documents sont accessibles sur l’intranet. Il semble qu’une erreur matérielle ait eu lieu dans l’envoi du dernier mail de convocation. Je reconnais qu’il l’a reçue tardivement, mais il était informé. Il peut plaider le fait de n’avoir pas reçu la convocation, mais il me semble que cette position relève de la mauvaise foi, car il disposait de tous les éléments.

Je ne suis que président, et le conseil municipal est souverain. Si une majorité souhaite reporter le conseil municipal, il sera reporté.

Madame ADIL – Je me permets de reprendre la parole…

Monsieur le Maire – Je vais renvoyer tout le personnel administratif pour cette énorme erreur, voire en mettre certains en prison et peut-être couper des têtes. Je ne sais pas encore, car cela étant très grave, ces sanctions apparaissent un minimum. Nous allons rétablir la peine de mort pour sanctionner.

Madame ADIL - inaudible

Monsieur le Maire – Bien sûr, tout le monde sait que je convoque le conseil municipal, que j’envoie les mails, que je mets sous pli. C’est connu.

Madame ADIL - inaudible

Monsieur le Maire – Bien sûr. Je demande que les personnes qui souhaitent s’exprimer aient la politesse de ne pas imiter Mme ADIL et demandent la parole. Maintenant que Mme ADIL s’est exprimée sans demander la parole, ce qui est une preuve d’incorrection remarquable, je consulte le conseil municipal. Vous avez eu les arguments de Mme ADIL et vous avez la réponse des services. Sibvous ne souhaitez pas que le conseil municipal se tienne ce soir, nous le reportons.

Je vous demande d’arrêter Mme ADIL. Mme ADIL, ce n’est pas parce que vous avez parlé vingt-cinq fois que le problème va avancer. J’ai dit que le conseil municipal allait voter. Je rappelle que le conseil municipal est souverain.

Madame ADIL – inaudible.

Monsieur le Maire – Si nous reportons le conseil municipal, la date de report sera le 31 octobre. Je serai absent et en vacances, mais la première adjointe sera présente. S’il y avait eu une vraie faute, je comprendrais, mais je répète que M. ARTINIAN a été convoqué à la commission municipale dont il est membre. Il a eu les documents pour la commission. Ces documents sont disponibles sur l’intranet.

Je
reconnais un « raté » dans l’envoi du dernier mail, mais lorsqu’il dit qu’il n’a pas été convoqué et qu’il n’avait pas l’information, il est de mauvaise foi. Cette mauvaise foi étant plaidable, nous pouvons décider de siéger. Mais nous pouvons aussi nous positionner différemment et ne pas siéger. Je ferai ce que décidera le conseil municipal.

Monsieur SEYLER – Je vois qu’une erreur a été commise. Les erreurs peuvent arriver à tout le monde. Visiblement, il n’y a qu’une erreur, car il n’existe pas d’autres élus n’ayant pas reçu leur convocation. Une erreur a eu lieu. Cela peut arriver. Par ailleurs, il dispose des documents et vous faites partie du même groupe que lui. Vous pouviez l’informer, lui donner les documents, et faire en sorte qu’il puisse venir, à moins que vous souhaitiez faire du blocage. J’estime que le conseil municipal est un lieu important, je l’ai déjà dit au sujet de voeux présentés. Il semble que cette erreur soit un cas isolé. S’il s’agissait d’une erreur collective, et que par exemple toute l’opposition n’ait pas reçu sa convocation, je reconnaitrais l’existence d’un problème. Mais, visiblement, il s’agit d’une erreur matérielle. Je pense donc qu’il n’est pas utile de faire un « pataquès » sur ce problème.

Monsieur le Maire – Y a-t-il d’autres prises de parole ? Mme ADIL, vous avez la parole pour une dernière fois avant le vote.

Madame ADIL – inaudible… Je reprends. Je sais que vous allez voter pour le maintien du conseil  municipal. Je reconnais que l’erreur vient de vos services et je vous rappelle, M. KALTENBACH que vous êtes responsable de vos services. J’espère que cette erreur n’aura pas de conséquence sur vos services. Quand je dis « pas de conséquence », je parle de sanction éventuelle, de pression, car à la suite de votre intervention, nous pouvons nous poser la question des sanctions. Je ne préjugerai pas.

M. SEYLER, j’apprécie votre point de vue selon lequel comme seul un élu est concerné, ce n’est pas grave, d’autant qu’il s’agit d’un élu de l’opposition. J’aime ce style d’argument.

Avec M. ARTINIAN nous préparons le conseil municipal, et nous nous sommes contactés à 16 h. Il a alors découvert que la séance du conseil municipal se tenait ce soir, puisqu’il n’a pas reçu les documents.

Oui, nous préparons les conseils municipaux, M. SEYLER, je vous rassure. Apparemment, vous non, car vous êtes prêt à accepter qu’un élu ne siège pas quand il n’a pas reçu les documents. Je vous souhaite une bonne soirée.

Monsieur le Maire – Qui souhaite que le conseil municipal soit reporté à la semaine prochaine ? Votez pour, Mme ADIL. Personne. Qui s’abstient ? Personne. De manière unanime le conseil municipal souhaite siéger ce soir.

Le procès-verbal de la séance du 26 septembre 2012 est approuvé à l’unanimité (5 abstentions).

Précision :
- Je n'ai pas voté pour ou contre le report de cette séance. Puisque ce vote est illégal, sans fondement.

A noter, j'adore la façon de retourner les propos à son avantage :
Monsieur le Maire
– Je ne veux pas vous embêter, Mme ADIL.


 

 

 

Repost 0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 20:50

Conseil  municipal de Clamart – Septembre 2012


Installation d’une nouvelle conseillère municipale
 

Monsieur le Maire – Dominique PIVIN, élue en 2008 et qui était adjointe à la culture puis conseillère

municipale, a souhaité démissionner du conseil municipal, car elle habite à Villejuif depuis quelques

mois. De plus, elle souhaite se réinvestir dans son activité professionnelle. Je tiens à rendre hommage

au travail réalisé par [tout un laïus]

Et juste cette réflexion :
Je ne savais pas qui elle était !
1/  Jamais elle n’a dü prendre la parole ou si peu !
2/ Suite à l’envoi d’une demande de statistiques sexuées dans le domaine des associations culturelles, elle m’a répondu qu’elle ne comprenait pas ma question ! Pourtant, Monsieur Lehoux, lui, il l’avait comprise, il y répond…

Madame ADIL – Je souhaite la bienvenue à cette nouvelle collègue.

Nous jouons décidément de 
malchance avec PIVIN. En effet, elle était maire adjointe et a démissionné. Il n’y a donc plus la parité avec neuf maires adjoints, sept maires adjointes. Maintenant, elle démissionne du conseil

municipal.

Le résultat est le suivant : il n’y a plus la parité dans les démissions avec deux hommes et 
trois femmes.
 

Le déséquilibre homme femme s’accentue, bien entendu au détriment des femmes. Les inégalités

homme femme s’accumulent et cela constitue peut-être une piste à étudier.
 

Monsieur le Maire – Il est possible de faire dire ce que l’on veut aux chiffres. Une femme remplace

une femme, ce qui est très bon pour la parité. C’est ainsi que j’ai compris cette intervention. 

 Il est possible de faire dire ce que l’on veut aux chiffres. explique Monsieur Kaltenbah !  
Pour le budget, aussi? 

Repost 0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 08:46


Conseil  municipal de Clamart – Septembre 2012

Question nº 3 de l’ordre du jour

Approbation du procès-verbal intégral de la séance du Conseil Municipal du 27 juin 2012.

Monsieur le Maire – Avez-vous des remarques ?

Madame ADIL – Nous sommes en septembre 2012, date anniversaire de l’approbation de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes, approuvée par l’ensemble des élus du conseil municipal en septembre 2010.

Je vous communiquais alors pour la première fois la répartition des temps de parole homme femme dans le cadre de l’approbation du conseil municipal de juin 2010.

En juin 2010, le temps de parole pour les hommes était de 70 %, le temps de parole pour les femmes était de 30 %, sans tenir compte des propos de Monsieur le Maire, maître de séance et de céans, et des présentations des délibérations.

En juin 2012, le temps de parole pour les hommes s’élève à 89 %, et le temps de parole pour les femmes à 11 %.

Deux plus tard, nous notons que le temps de parole pour les femmes est passé de 30 % à 11 %.

Nous 
voyons donc l’application pratique de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes.

 

Ce résultat en est une illustration

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 21:40

Conseil  municipal de Clamart – 30 janvier 2013

Approbation du procès-verbal intégral de la séance du Conseil Municipal du 19

décembre 2012.

Monsieur le Maire – Avez-vous des remarques ?
 

Madame ADIL – Comme d’habitude je vais vous donner la répartition des temps de parole selon le

critère homme femme. Exactement comme en décembre 2011, une seule femme est intervenue lors

du conseil municipal de décembre 2012, ce qui prouve que le changement n’est pas encore pour

maintenant. 

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 18:27

Conseil  municipal de Clamart – juin 2012

Voeu du groupe EELV - Fichage...  ou flicage? des élèves

Je n'étais pas contre ce voeu mais il m'a rappelé trop de souvenirs... Et j'en ai déjà trop parlé autre part... Ni le maire, ni l'adjoint au Maire ne m'a répondu alors... . 


Madame ADIL – Je suis très étonnée, M. MEIER, que vous déposiez ce voeu sur cette question de fichage. Il y a un an je vous interpellais, car lors de l’inscription au restaurant scolaire du collège il était demandé : « votre enfant fera-t-il le ramadan ? », ce qui revient à un fichage religieux.

Je vous 
interpellais sur ce point, et vous m’avez gentiment envoyé balader. J’étais une hystérique. Je vous ai parlé de fichage religieux et de stigmatisation, car cette mention ne concernait qu’un seul collège de la ville. Je vous laisse deviner lequel. Il s’agit du collège des Petits-Ponts. Je me suis donc adressée à M.MEIER pensant qu’il pouvait être une aide. Ensuite, je me suis adressée au conseil général avec copie à M. KALTENBACH, et je vous remercie pour vos encouragements, puisque vous n’avez pas répondu à mon courrier vous expliquant la situation de ce fichage religieux et de cette stigmatisation.
 

M. MEIER, je suis donc très étonnée que subitement vous vous préoccupiez de fichage.

Monsieur le Maire – M. MEIER, acceptez-vous des amendements ?

Monsieur MEIER – Mme ADIL, jamais je ne me permettrais de vous envoyer balader. J’ai simplement

essayé de vous expliquer que ce sujet ne relevait pas de ma compétence, mais je vous ai clairement

dit que je trouvais cette situation anormale. Je ne comprends pas pourquoi vous livrer aujourd’hui une

image totalement erronée de notre conversation passée.
 

Cela dit, je propose ce voeu aujourd’hui, car je considère que le croisement de fichiers représente un

véritable danger national, voire au-delà. Le prolongement de ces applications se fait dans le cadre de

Europass, logiciel qui permet de suivre la continuité de la scolarité jusqu’à l’emploi.

........................................................................................

Et monsieur Meier ne sait pas ? Il le dit :
J
e ne comprends pas pourquoi vous livrer aujourd’hui une image totalement erronée de notre conversation passée.
... sauf que je garde en mémoire; la mémoire internet. Rien ne s'oublie. Tout est écrit...
... et s'il y a eu, in fine, réponse; si j'ai été entendue; si ce fichage religieux ne s'est pas poursuivi; s'il y a eu une prise de conscience dans les documents remis aux parents, ce n'est ni grâce à ce oeu, ni à Monsieur l'Adjoint aux affaires scolaires, ni à Monsieur Kaltenbach.  

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 07:13


Cet amendement déposé au Sénat :

-
Après l’article 6 bis
Insérer un article additionnel ainsi rédigé :
À l’article L. 2123-18-2 du code général des collectivités territoriales, les mots : « et après
délibération du conseil municipal » sont supprimés.
OBJET
Le présent amendement vise à permettre aux conseillers municipaux ne bénéficiant pas d’une
indemnité de fonction de pouvoir systématiquement, sans délibération préalable du Conseil
municipal, faire prendre en charge leur frais de garde d’enfant

-

Déposé cet amendement par Monsieur KALTENBACH...
Quelle ironie ! Qu'importe, mon but est atteint !

Retour sur l'histoire de cette délibération

 

il y a trois ans, septembre 2010, je proposais cette délibération au conseil municipal
- reportée, balayée, devant faire l'ojet de réunions qui ne se sont jamais tenues


Il y a deux ans, je déposais une délibération sur l'interdiction à la neige de tomber
- en janvier 2011
Démontrer qu'une proposition, stupide ou pertinente, est rejetée au motif qu'elle vient de l'opposition.
remboursement-frais-de-garde-amendement-senat-pour-elus-c.jpgwww.clamoche.com/politique/pluie.pdf


Il y a un an, cette délibération sur cette possibilité de remboursement passait enfin ! au conseil municipal de Clamart
- en janvier 2012
... et je remerciais ceux et celles qui m'avaient permis de tenir : Le Peuple des Connecteurs.

Et je ne sais si le Sénateur va me remercier...
Moi, je me souviens de lui avoir dit MERCI en séance municipale...

Extrait janvier 2012
C’est passé ici, ça passera ailleurs. 
Qu’importe donc, le Parti politique, la droite, le centre ou la gauche.
Les soutiens que j’ai reçu venaient de tous les Partis, de toutes les tendances…
alors qu’ici….

Ici, et bien… et bien…  et  bien
c’est bien  la première fois que cela arrive, je vous remercie Mesdames et Messieurs les élus de ma ville ;

je vous remercie tout particulièrement, Madame la Première adjointe aux droits des femmes.
- En juin 2009, je vous ai proposé par messagerie privée, cette proposition de délibération… et il n’y a pas eu de suite donnée.

Je vous remercie Monsieur le Maire.
- En septembre 2010, j’ai déposé cette délibération et vous m’avez demandé de reporter ma délibération… pour des réunions… .
…. Pour des réunions qui ne se sont jamais tenues…

Grâce à votre immobilisme, l’immobilisme de ce conseil municipal, pendant des mois et des mois, j’ai dû trouver d’autres façons d’agir, de défendre mes idées… et de passer par d’autres voies ; internet et les réseaux sociaux.

Là est la liberté d’expression, de communication
Et je reprends ce qu’écrivait Isabelle Germain, des Nouvelles News ;  en février 2011 sur ce combat :

« une conseillère municipale |…] a déployé beaucoup d’énergie pour convaincre les autres élus de la suivre dans cette voie. Mais la minorité de femmes prioritairement concernée par le problème a du mal à faire bouger les vieux élus.

Vieux élus, écrit-elle. Vieux élus ? … Vieilles manières…




Tout ce combat pour cette délibération est écrit autre part... sur un autre blog...
la mémoire d'Internet !

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 22:06

 

Voeu déposé au Conseil municipal - Mercredi 26 septembre 2012
Rachel ADIL - Vivons Clamart

 

 

 

Burn out – Les élus sont concernés

Quand l’investissement professionnel devient trop lourd à porter,
il y a risque d’épuisement, de burn out.


Le burn-out peut concerner toutes les professions qui demandent un engagement personnel intense.

Les élus qui cumulent les mandats  exemple : être Maire et Sénateur – sont des personnes avec un engagement personnel intense.

Le burn out peut se manifester ainsi, chez les personnes concernées :
 
- L
épuisement émotionnel : le sentiment d’être vidé de ses ressources émotionnelles,

-     La  dépersonnalisation ou le cynisme : insensibilité au monde environnant, déshumanisation de la relation à l’autre (les usagers, clients ou patients deviennent des objets),*

 Les élus qui cumulent des mandats, je reprends cet exemple Maire et Sénateur encourent donc de graves risques :  le cynisme, la déshumanisation… avec toutes les conséquences non seulement pour eux  mais encore pour l’ensemble des citoyens et citoyennes.


D’où ce vœu –

de la prévention santé, pour aider les élus qui cumulent à démissionner.

Des  mesures de prévention doivent empêcher une aggravation de la santé des personnes déjà menacées d’épuisement et, parallèlement, prévenir l’apparition d’autres cas.

Ce vœu, son approbation au conseil municipal, va permettre de :

-      Sensibiliser les élus qui cumulent sur les risques encourus tant pour eux que pour leur entourage.

-      Encourager les électeurs et électrices  à écrire à leurs élus qui cumulent afin  de les aider à démissionner.


Comme c’est un acte de prévention,  il est demandé que ce vœu soit transmis à :

-      Chaque élu qui cumule des mandats ;

-      Chaque Parti Politique dont des adhérents cumulent des mandats

Ainsi qu’aux professionnels en lien avec la santé et le travail, comme :
-  
Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT),
-
Les organismes de santé : la CPAM, Médecine du travail etc

Et ce, afin de favoriser la mise en place de mesures de prévention auprès des élus qui cumulent.

 

*source : l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS)

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 19:30

Conseil municipal demars 2012

 

emprunt-toxiqe-budget-commune-clamart.jpg

Non ! Les aspects financiers de la ville m'échappent encore; aussi écoutai-je sérieusement pour en apprendre un peu plus... et j'en profite pour remercier le Maire adjoint aux Finanaces ainsi que Monsieur Berger....

comprendre-les-emprunts-toxiqes-cas-de-clamart.jpg

 

 

Voir une certaine vidéo pour ceux et celles qui n'auraient pas compris....

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 18:44

Conseil municipal de mars 2012

protection-juridique-kaltenbach-affaire-video-corrption.jpg
Février 2012
Par mail - avec relance - puis par courrier avec AR, j'ai demandé la protection juridique.

Mars 2012
La délibération pour cette protection a donc été inscrite; et elle concerne Monsieur Kaltenbach et moi.
Monsieur le Sénateur Maire étant concerné lui aussi...
protection-jurique-accordee-a-un-elu-vote-en-conseil-munici.jpg

 


Août 2012 - Le point sur mes démarches
- Plainte contre X déposée au commissariat de Clamart.

Besoin de m'y rendre 3 fois ! Le Commissariat, à ma grande surprise, n'a pas d'accès à Internet...
- Juin 2012 
Comment se met en place cette protection? Après relance, j'apprends qu'il me faut faire un nouveau courrier pour l'assureur; courrier à déposer en Mairie.
- Juillet 2012 
Comme cette vidéo, le 14 juillet, fait à nouveau parler d'elle dans les médias, choix d'attendre...

kaltenbach-video-corruption-authentique-ou-manipulee.jpg
Et surtout, pas l'envie que les Clamartois et Clamartoises soient obligés de financer - indirectement -  mes frais de justice même si les propos tenus sur cette vidéo m'ont profondément affecté...

Je remercie Monsieur Abdelouhed pour les excuses qu'il m'a présentées.
Je ne remercie pas Monsieur le Maire de Clamart...


 .....................................................................................................

Vidéo Kaltenbach_corruption pour ceux et celles qui ne l'ont pas vu.


 

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 22:42

Conseil municipal de mars 2012

Anarelle est venue, du bout du bout du Haut de Clamart, en salle du conseil. Echange de SMS et ensuite de vive voix pour cause d'inquiétude :
- Des caravanes sont en train d'arriver sur la fameuse aire d'accueil des gens du voyage, pas construite, toujours pas déplacée... et pour laquelle un collectif s'était créé.

Collectif créé en juin 2008 - Situation en stand by ( Rien de construit) en janvier 2010
- Blog de ce Collectif

 

Intervention en conseil, donc, sur ce sujet suite à cet échange entre elle et moi... dans le cadre d'une délibération qui n'avait rien à voir.

aire-d-accueil-velizy-clamart.jpg

 

Le lendemain du conseil, vérification faite, le cas est autre.
Il s'agit d'une personne qui se retrouve sans logement; le Maire de vélizy lui a permis de s'installer quelque temps sur ce terrain en attendant de trouver une solution.

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche