Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 10:39

Groupe « Vivons Clamart »      

RACHEL ADIL - Tribune publiée dans Clamart Info - Mars 2011 

 

 

Fumer la moquette ?

   

Clamart réalise des infrastructures pour    les Jeunes, jamais par les Jeunes.

 Tout est dans la préposition, jamais dans la proposition.

  

Les Jeunes sont mis sur le banc de touche comme avec le nouveau stade de la Plaine. Coût 13 millions d’euros et une grande fête du foot… mais on se fout de la défaite de certains Jeunes. Leur quotidien est rythmé par l’ennui et le découragement, pour cause de chômage et, trop souvent, manque de qualifications.



Pourtant, il existe des mesures simples à mettre en oeuvre dont la clause d’insertion professionnelle. Cette clause oblige les entreprises qui répondent à un appel d’offres lancé par la ville, à recruter, à former des personnes éloignées de l’emploi. Les entreprises s’inscrivent dans une action socioprofessionnelle, sans être pour autant pénalisées.

 

Pénalty : Clamart ne recourt jamais à ce dispositif. Pas de clause et porte close pour des Jeunes qui perdent leurs valeurs, se perdent parfois à en devenir, faute d’avenir, voleurs… ou encore se tournent vers de l’herbe artificielle.



De l’herbe artificielle comme pour le stade de la Plaine ? Un gazon synthétique, 13 millions d’euros dépensés pour que des Jeunes jouent et marquent des buts alors qu’ils et elles cherchent un but ; des Jeunes qui auraient pu, voulu, aimer travailler sur l’aménagement de ce stade. Fume…  

 
Oui, l’envie de fumer la moquette !

..............................................................................................................

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche