Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 21:44

Septembre 2010 - Conseil municipal

 

Compte tenu de l'importance, selon moi, de cette délibération,
la voici copier/coller dans son intégralité, ci-après.

Cette charte, approuvée à l'unanimité par le conseil municipal, est une opportunité à saisir.
Reste juste à esppérer qu'elle ne reste pas juste imprimée sur le papier.

 

Lors de cette séance municipal,
je me suis d'ailleurs efforcée de le rappeler à travers différentes interventions...
et, mon projet de délibération "Remboursement des frais de garde d'enfants" est une application pratiqe de cette charte.


Ces interventions seront mises en ligne à réception du compte rendu intégral de la séance.

 

 

Question n°6 de l’ordre du jour
Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale

En signant cette Charte, initiée par le Conseil des Communes et des Régions d’Europe (CCRE), les villes

et autres collectivités territoriales s’engagent à mettre en oeuvre, à leur échelle, une démarche globale et
concrète pour affirmer l’importance pour la démocratie de garantir l’égalité des femmes et des hommes.

La charte rappelle les principes suivants :

· L’égalité des femmes et des hommes constitue un droit fondamental.
Ce droit doit être mis en oeuvre par les exécutifs locaux et régionaux dans tous les domaines où
s’exercent leurs responsabilités, ce qui inclut leur obligation d’éliminer toutes les formes de
discrimination, qu’elles soient directes ou indirectes.
· Afin d’assurer l’égalité des femmes et des hommes, les discriminations multiples et les obstacles
doivent être pris en compte.
Les discriminations multiples et les préjugés, outre ceux concernant le sexe, fondés sur la race, la
couleur, les origines ethniques et sociales, les caractéristiques génétiques, la langue, la religion ou les
convictions, les opinions politiques ou toutes autres opinions, l’appartenance à une minorité nationale,
la fortune, la naissance, un handicap, l’âge, l’orientation sexuelle ou le statut économico-social doivent
être pris en compte pour traiter de l’égalité des femmes et des hommes.

· La participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision est un préalable de la
société démocratique.
Le droit à l’égalité des femmes et des hommes requiert que les autorités locales et régionales prennent
toutes les mesures et adoptent toutes les stratégies appropriées pour promouvoir une représentation et
une participation équilibrées des femmes et des hommes dans toutes les sphères de la prise de
décision.


· L’élimination des stéréotypes sexués est indispensable pour l’instauration de l’égalité des femmes et
des hommes.
Les autorités locales et régionales doivent promouvoir l’élimination des stéréotypes et des obstacles sur
lesquels se fondent les inégalités du statut et de la condition des femmes, et qui conduisent à 
l’évaluation inégale des rôles des femmes et des hommes en matière politique, économique, sociale et
culturelle.


· Intégrer la dimension du genre dans toutes les activités des collectivités locales et régionales est
nécessaire pour faire avancer l’égalité des femmes et des hommes.
La dimension du genre doit être prise en compte dans l’élaboration des politiques, des méthodes et des
instruments qui affectent la vie quotidienne de la population locale - par exemple au moyen des
techniques de l’intégration du genre dans toutes les politiques et de la prise en considération du genre
dans l’élaboration et l’analyse des budgets. A cette fin, l’expérience de la vie locale des femmes, y
compris leurs conditions d’existence et de travail, doivent être analysées et prises en compte.
La ville de Clamart, en signant cette Charte, s’engage, dans les deux ans à venir, à concevoir et à mettre
en oeuvre un plan d’action et des programmes, avec les moyens et les ressources, tant financiers
qu’humains, nécessaires à leur mise en oeuvre.


Le plan d’action pour l’égalité comprendra notamment :
· La réalisation d'études et de diagnostics permettant d'identifier les problématiques et les principaux
lieux d'inégalité entre les femmes et les hommes à Clamart
· Un état des lieux des actions déjà menées
· L’élaboration de propositions et la mise en place d'actions visant à réduire ces inégalités, dans le cadre
des compétences de la collectivité
· Le système d’évaluation et les indicateurs permettant de suivre les progrès de la mise en oeuvre de la
charte
Afin de définir le plan d’actions tous les acteurs de la vie locale seront impliqués tant au niveau interne
(élus, représentants des services…) qu’au niveau externe (associations, écoles, entreprises,
citoyens/citoyennes …) Un comité de pilotage composé d’élus, de représentants des services municipaux
et des acteurs locaux sera mis en place. Il s’appuiera sur l’expertise d’un cabinet externe et sur des
groupes de travail thématiques.


Il est donc proposé au Conseil Municipal d’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer la
charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale au nom de la Commune de
Clamart

 

 

..................................................................................

Mes différentes interventions au conseil municipal, sont depuis ce début de mandat, axée sur cette approche.
- Quelques exemples

 

Interventions sur le budget en 2010

Intervention sur les subventions aux associations sportives
Intervention sur le choix d'un nom de place, etc

 

Grâce à cette charte, j'ai désormais une légitimité pour mes interventions sur cette égalité homme / femme;

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche