Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 21:39

Monsieur Aubineau, Monsieur le Maire adjoint aux anciens combattants,

Vous avez publié, dans le journal municipal de Clamart, une Tribune qui me laisse songeuse.

Aubineau groupe front de gauche clamartTribune qui est une réponse, non à  "Une pensée pour Olga", ni même un commentaire sur sa lettre.... je me demande même si vous l'avez lue... Alors, je vous envoie cette lettre, Monsieur Aubineau, cette lettre... non envoyée.
Explications en bleue au fil de vos propos que j'ai laissé en gris.

GERARD AUBINEAU

Réponse à la tribune indigne de Mme ADIL
Quelle fut ma stupéfaction en lisant dans le Clamart Infos du mois de mai, un article à la limite de la diffamation de Mme ADIL, conseillère municipale de l’opposition.

 

"A la limite de la diffamation"?
Oser signer "Le Parti  des Mères" m'a valu 54 minutes passées au téléphone et un échange de plusieurs mails avec le service communication de la Mairie, pour in fine, être censurée.
Là, pour cette Tribune, pas un appel... donc, je suis bien loin de la diffamation!

Peut-être devriez-vous vous retourner contre le service communication; et le Directeur de publication de Clamart Infos, Monsieur Kaltenbach.


Voici ma réponse :
1. Sachez que, contrairement à ce que vous avez écrit dans votre tribune, je ne « préside » pas les cérémonies des anciens combattants. A chaque fois que le Maire est présent, c’est lui seul qui préside et non ses adjoints.

 

Erreur de ma part, je vous l'accorde. Et je vous remercie de la souligner. J'aurais juste dû écrire
- jubiler


2. Certains élus ne viennent aux cérémonies que pour quelques instants, dans le but de se faire voir ou bien de récupérer des voix. Comme cela a été le cas lors de la commémoration du cessez-le-feu en Algérie le 19 mars dernier. J’ai, en effet, été bien déçu de votre courte apparition lors de cette cérémonie.


 
Non, Monsieur Aubineau. Pas possible !  le 19 mars, je n'étais pas là; j'étais au ski. Une semaine à la montagne. Et je suis juste rentrée le dimanche matin, justement, pour le premier tour.

Vous avez donc confondu... et je me demande , je vous le demande, d'ailleurs:
- Qui est donc venue "pour se faire voir", faire une "courte apparition" pour "récupérer des voix" comme vous le dites?

- Qui vous a déçu puisque ce ne peut être moi?

 

3. Je ne « jubile » pas lors des commémorations, comme vous l’avez écrit. J’essaie de remplir mon rôle d’élu du mieux que je peux, avec sérieux, respect et conviction. Et surtout, j’essaie de mettre en valeur les anciens combattants qui ont fait beaucoup pour la France. Oui, aujourd’hui, ils ont le sourire et je dirai tant mieux ! Car ils sont libres et fiers d’avoir accompli leur devoir et de porter leurs médailles pour toutes leurs actions menées pour la France. D’ailleurs ils ont été très choqués par votre article.



Pour ce qui est de choquer, si tel est le cas, je n'ai pas l'habitude d'écrire pour flatter.
Pas de "flon flon" comme certains élus qui veulent "mettre en valeur" ( je vous cite) pour "récupérer des voix( je vous cite encore).
Par contre, j'ai été choquée par ce mail que j'ai reçu, et vous aussi; mail qui, faute de réponse de la part de Monsieur le Maire ou encore de votre part, s'est traduit par l'absence de mes filles aux cérémonies du 8 mai. A mon grand regret, pour des questions de valeurs éducatives. Mail reçu et réponse
 

 


4. Enfin, dans votre article, je note que vous ne daignez pas parler d’Olga Bancic. Qui était Olga Bancic ? Pour votre culture et celle de votre chef de file UMP de la campagne pour les dernières municipales, voici quelques éléments d’histoire : Olga Bancic est une immigrée roumaine, juive et communiste. Engagée dans l’armée française de libération (FTP-MOI/ Groupe Manouchian), elle est chargée de l’assemblage des bombes et des explosifs, de leur transport et du convoiement des armes avant et après les opérations. Elle est arrêtée à Paris le 6 novembre 1943. Le 21 février 1944, les 23 prisonniers du groupe Manouchian sont condamnés à mort. Les vingt-deux hommes sont fusillés le 21 février au fort du Mont-Valérien tandis qu’Olga est transférée en Allemagne. Elle est décapitée à la prison de Stuttgart, le 10 mai 1944. Elle avait trente-deux ans.


J'ai souhaité parler de la lettre d'Olga Bancic, et j'ai mis sur mon blog, non seulement l'intégralité de sa lettre, mais encore plusieurs liens concernant sa vie, son engagement. Et j'ai invité les lecteurs et lectrices de ma tribune, à s'y rendre...

Et j'en profite pour être surprise en cette fin de Tribune.
De fait, vous avez copier/coller une phrase entière de wikipédia.

Ne pas citer la source d'écrits recopiés mot pour mot, est plus que douteux.
C'est un manque.... d'hônneteté intellectuelle? 


Repost 0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 21:34

Du copié/collé!

Communiqué de presse

 

 

 

C’était un 18 juin…

 

 

Evénement historique dans les Hauts-de-Seine ! Le 18 juin 2011, la Radio des Hauts de Seine au service tous les Altoséquanais lancera le coup d’envoi du premier média de proximité du département.

 

Forte de sa démarche de proximité itinérante, les journalistes et animateurs organiseront une journée spéciale de lancement, de 10h à 18h, en direct du Radisson Blu de Boulogne-Billancourt, mais aussi en public, avec la participation au micro des acteurs politiques, économiques, sportifs et culturels majeurs des Hauts de Seine.

 

 

 

Le 18 juin 2011, soyez tous à l’appel sur

 http://www.laradiodeshautsdeseine-92radio.com

Hauts ded

 

 

 

 

Plus d’information sur les équipes et les programmes sur le site http://www.laradiodeshautsdeseine-92radio.comou sur simple demande par e-mail

 

 

 

Radio des Hauts-de-Seine : Héritière de Radio Vendanges, Radio des Hauts de Seine assure la continuité et la pérennité de cette initiative qui garantit le lien entre le département et sa population. Radio de proximité et itinérante, elle s’inscrit dans une démarche de service public en convention avec Radio France. Dans une démarche non commerciale, la Radio des Hauts de Seine privilégie une grande qualité d’information – notamment locale et départementale – et de programmes, tout en valorisant les actions culturelles, sportives et économiques en partenariat avec les acteurs locaux tout en allant au contact direct des Altoséquanais.

Diffusée 24/24 sur le site http://www.laradiodeshautsdeseine-92radio.com, la Radio a d’ores et déjà effectué les démarches pour l’attribution d’une fréquence et, ainsi, étendre son champ d’écoute.

 

 

 

 

Contact Radio des Hauts de Seine :

(: 01.41.03.15.29

:: direction@laradiodeshautsdeseine-92radio.com

* : 117 à 123 rue d'Aguesseau - 92100 Boulogne-Billancourt

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 22:23

Quel est le coût de l'opération Clamart Glace,

Deux conseils municipaux ( et une délibération sur la neige!) pour cette réponse de Monsieur le Maire

 

En décembre 2010 :

- 15 000 à 16 000 euros

En janvier 2011
- un peu plus de 20 000 euros
 

 

Et, plus sérieux, après encore un envoi de mail,
cette réponse de Madame la Directrice
de l'administration générale.

 


Concernant le coût de la patinoire temporaire Place de la Mairie :

Du 17 décembre 2010 au 2 janvier 2011, le coût global de la prestation a été de 21700€ HT comprenant la location de la patinoire à hauteur de 18900€ HT, le plancher renforcé calé à hauteur de 2800€ HT, les montage et démontage pour les 14, 15, 16 décembre et 3 et 4 janvier.

Concernant le gardiennage de la patinoire avec la mise à disposition d’un Maître Chien de 19h à 6h, d’un agent de sécurité de 6h à 10h en semaine et d’un agent de sécurité de 6h à 14h et 18h à 20h les 19, 25, 26 décembre, 1 et 2 janvier, le coût globat HT a été de 6486,23€ HT.
 

 

Ce qui donne l'addition suivante:

- le coût global de la prestation : 21 700€ HT
+ le gardiennage                            :    6 486, 23 HT

SOIT  28 186, 23 EUROS... hors taxe!


Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 21:43

Conseil municipal de janvier 2011 - Réponse suite à ma délibération sur la neige

 

Délibération sur la neige,
- pour reposer la question du remboursement des frais de garde d'enfants pour les élu.es non indemnisé.es.;
- pour demander (enfin redemander) sur le coût de Clamart Glace
cm-glace.jpg
[...]

Et dans le cadre des débats suscités, j'ai réussi à re... glisser la question de Clamart Glace.

Madame ADIL [...]
cm-glace2.jpg
Clamart Glace, un peu plus de 20 000 euros?
déclare Monsieur le Maire...
Or, je ne suis pas tombée... de la dernière neige, je lis le compte-rendu des conseils.

cm-glace3.jpg

En décembre 2010 :
- 15 000 à 16 000 euros

En janvier 2011
- un peu plus de 20 000 euros
 


C'est ce que déclare Monsieur Kaltenbach. Comme quoi, la somme annoncée ne fond pas comme neige au soleil; au contraire  !

Monsieur le Maire n'étant pas une source sûre, à suivre.


Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 17:08

Tribune de Clamart Info mai 2011 - Une pensée pour Olga,

Et ce mail reçu, le jeudi 5 mai 2011
Mail dont je suis destinataire tout comme Monsieur le Maire,
ainsi que Madame la Première adjointe, Monsieur le Maire adjoint aux anciens combattants.

    
Madame , pour le fond vous avez raison. Mais pour la forme, veuillez vous attendre à des félicitations très spécial de la part des anciens combattant. et votre attaque contre notre Maire et contre Monsieur Gérard AUBINEAU restera comme une insulte très grave contre des HOMMES D'HONNEUR.
 
POUR MOI VOUS *ETES PETITE, très petite
              R... B...
Colonel . Service de Santé des Armée

 


Compte tenu de la teneur des propos de ce Monsieur que je ne connais pas,
- ce courriel que j'ai envoyé à Monsieur le Maire, Monsieur Kaltenbach, dès le vendredi.

   
 Monsieur le Maire, Monsieur Kaltenbach, 
Vous avez reçu, et donc sans doute lu, comme moi, ce mail de Monsieur B.., daté du 04.05.2011 18:42:01

Les propos que tient ce Monsieur, m'interpellent.  

De fait, j'ai l'habitude de participer avec mes filles, aux cérémonies du 8 mai.
Or ce monsieur écrit :"- vous attendre à des félicitations très spécial"  (orthographe non corrigée) ; ce qui ressemble à une menace. Du moins, je le ressens comme tel. D'autant plus qu'il ajoute : "POUR MOI VOUS *ETES PETITE, très petite" 

Aussi, Monsieur le Maire, Monsieur Kaltenbach, j'attire votre attention sur la possibilité :
- d'une part, que j'assiste à cette cérémonie sans danger; exceptionnellement, mes filles en seront dispensées vu la teneur de ce message.
- d'autre part, ma volonté et la vôtre sans doute, que ces cérémonies ne soient pas entachées par des insultes à mon encontre, étant citoyenne.

Vous remerciant de l'attention que vous porterez à mon message,

Veuillez recevoir, Monsieur le Maire, Monsieur Kaltenbach, l'expression de mes sincères salutations.
 
Rachel ADIL

 

8-mai-ClamartSuite à ce mail :
- Aucune réponse de Monsieur le Maire.

Et j'ai donc choisi d'y aller, juste au cimetière communal, tout en restant en retrait.

Pas de provocation..mais cette interrogation :
- Est-ce là une forme d'entrave à la liberté ?

La liberté de circulation pour cause de liberté d'expression...
ou de non expression puisque Monsieur le Maire, Premier Magistrat de la ville, n'est pas réceptif à des craintes...

Craintes sans doute non fondées vu les fautes de Français de ce mail reçu, mais craintes quand-même, d'une Clamartoise, citoyenne et conseillère municipale.


Crédit photo Dominique Charré 

Repost 0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 20:12

Tribune de mai 2011 - Rachel ADIL - Groupe Vivins Clamart
- Publiée dans le journal municipal, Clamart Infos

Une pensée pour Olga


Commémorations du 8 mai. Il y a :
- le maire et son discours trop politisé ;  l'adjoint aux anciens combattants, qui préside, qui jubile  (ce moment, devant le monument, c'est son jour de gloire.) ;  les anciens combattants avec leurs médailles, leurs sourires et un petit mot sympa…

Que des hommes à l’honneur ! Et puis les autres… Et moi, moi qui pense à toi, Olga.

Olga,
- Olga Bancic, la seule femme parmi les 23 membres du groupe de Missak Manouchian, Olga Bancic, qui ne figure pas sur l’Affiche Rouge,  Olga Bancic, arrêtée puis condamnée à mort en 1944. À 32 ans.

Comme tant d'autres femmes, Olga, tu t'es battue pour la Liberté, la Paix ; comme tant d'autres femmes, tu es passée dans le silence de l'Histoire et dans le silence de Clamart:
- Pas de rue, pas de square, pas de parc à ton nom dans la ville.

Le 8 mai, Guy Moquet et sa lettre sont à l’honneur. Et, je pense à une autre lettre ;  «  le dernier désir d’une mère qui va vivre encore 12 heures »

Ta lettre, Olga.
Adressée à ta fille alors âgée de 4 ans. Cette lettre qui commence ainsi : « Ma chère petite fille, mon cher petit amour. Ta mère écrit la dernière lettre, ma chère petite fille, demain à 6 heures, le 10 mai, je ne serai plus*»

Pour toi et pour toutes les femmes qui ont sacrifié leur jeunesse, leur vie, ce jour du 8 mai, Olga, je pense à toi.

*Lettre en intégralité ci-après

 

.......................................................................................................................................................

 « Ma chère petite fille, mon cher petit amour.

Ta mère écrit la dernière lettre, ma chère petite fille, demain à 6 heures, le 10 mai, je ne serai plus.

Mon amour, ne pleure pas, ta mère ne pleure pas non plus. Je meurs avec la conscience tranquille et avec toute la conviction que demain tu auras une vie et un avenir plus heureux que ta mère. Tu n’auras plus à souffrir. Sois fière de ta mère, mon petit amour. J’ai toujours ton image devant moi.

Je vais croire que tu verras ton père, j’ai l’espérance que lui aura un autre sort. Dis-lui que j’ai toujours pensé à lui comme à toi. Je vous aime de tout mon cœur.

Tous les deux vous m’êtes chers. Ma chère enfant, ton père est, pour toi, une mère aussi. Il t’aime beaucoup.
Tu ne sentiras pas le manque de ta mère. Mon cher enfant, je finis ma lettre avec l’espérance que tu seras heureuse pour toute ta vie, avec ton père, avec tout le monde.

Je vous embrasse de tout mon cœur, beaucoup, beaucoup.

Adieu mon amour.

Ta mère. »


Et pour en savoir plus sur Olga Bancic - 1912-1944
Femme juive immigrée roumaine arrivée en France en 1936, elle s'engage dans les FTP/MOI de la région parisienne dirigés par Misak Manouchian.
Pierrette, car tel est son nom de combattante, est arrêtée en novembre 1943 et condamnée à mort le 21 février 1944 avec vingt-deux de ses camarades, ceux de la tristement célèbre "Affiche rouge".
Ces camarades sont fusillés au Mont-Valérien le jour même. Une loi française interdisant de fusiller les femmes, elle est déportée en Allemagne à la prison de Stuttgart. Le 10 mai 1944 (date de son anniversaire), la peine est exécutée. Elle est décapitée à la hache.

Sources 
L'aide-mémoire de Souviens-toi des déportés et de la déportation
Présences féminines juives en France (XIXè-XXè siècles)

Repost 0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 05:53

Conseil municipal - Janvier 2011

cm5.jpg

 

Et mon choix de vote:

cm6.jpg

J'ai expliqué cette position de vote lors de la Commission Urbanisme.
Point envie de me répéter, donc, lors de la séance municipale.

Je vote contre tout ce qui a trait aux édifices religieux:
- qu'il s'agisse d'achat, d'entretien, de réfection...
- qu'il s'agisse d'église, de mosquée, de synagogue.


Monsieur Kaltenbach, il y a déjà quelques mois de cela, avait pris mon vote comme ignorance de la loi 1905.
Or, justement, cette loi sur la séparation de l'Eglis et de l'Etat date de plus de 100 ans. Et il serait temps d'aller au-delà, de la dépasser et de ne plus financer les bâtiments religieux.

Et à propos des Musulmans de Clamart, ce sujet qui fut l'objet d'un débat. Lien.

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 22:35

Conseil municipal de janvier 2011 - Réponse des élus suite à ma délibération sur la neige
Et voici la leçon de sérieux de Monsieur Seyler, après la bonne méthode, les priorités
    
 

 

cm10-copie-1.jpg

 

Monsieur Seyler aime les plaisanteries, il le dit. Il aime ses plaisanteries, à lui!


Et, lui qui déclare que l'on ne peut rire de tout, je me demande si cette intervention-là, son intervention


fou.jpg

 

dans le cadre du budget... est-ce respectueux vis-à-vis des Clamartois,
Plaisanter sur l'argent, l'argent des Clamartois et Clamartoises?

Repost 0
Published by Clamoche
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:49

Conseil municipal de janvier 2011 - Réponse suite à ma délibération sur la neige

 

Délibération sur la neige, et les femmes ont pris la parole... contre une femme, moi!

Ah! la solidarité féminine...

cm9.jpg

 

Pas souvent la parole? A peine 15% des temps de parole et ce, sans compter ls propos de Monsieur le Maire !
Alors qu'il y a la parité dans ce conseil...

Pour ce qui est des jeux de mot, c'est une façon comme une autre de faire passer le message, l'humour?

 

 

cm11.jpg

 

Après la gestion de spriorités, motit évoqué par la 1ère adjointe, l'argument de "la méthode".

Ce n'est pas la priorité;
ce n'est pas la bonne méthode...
Tous les mêmes excuses sitôt qu'il s'agit de défendre la cause des femmes !

Et cet autre exemple de solidarité féminine, cette déclaration de Vanessa JEROME...

cm

 

Déclaration qui revient à dire que je suis une idiote... Ce qui est possible;
mais encore, elle déclare que "les femmes ne prenent pas [la parole] pour ne rien dire?
Pas très sympa pour ces collègues qui l'ont prises, cett parole, pour une fois, sur cette délibération farfelue...

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 20:03

Conseil municipal de janvier 2011 - Réponse suite à ma délibération sur la neige

 

Délibération sur la neige, pour reposer la question du remboursement des frais de garde d'enfants pour les élu.es non indemnisé.es.

Extrait de mon intervention :

enfant
Et cette réponse de Madame Rakoff, Première adjointe et aux Droits des Femmes

cm8.jpg

 

  A noter
La 1ère adjointe veut servir les Clamartoise ?
Mais elle ne met pas en place, des mesures pour qu'elles siègent au conseil municipal... Pourquoi? Pour que ces femmes lui disent Merci ensuite...

Et que dire de ses propos à l'encontre des femmes,dernier paragraphe :

"Quand on est une femme et que l'on fait de la politique" Sic!

 

Selon la 1ère adjointe aux Droits des Femmes, les femmes n'auraient pas la même légitimité que les hommes en politique. En formule courte, "pour éviter d'en perdre" : Que les femmes la ferment?

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Clamoche au Conseil municipal de Clamart
  • : Conseillère municipale depuis 2008, Clamoche devient Rachel ADIL le temps des séances de Conseil municipal, à Clamart
  • Contact

Qui suis-je?

Non, vous ne verrez pas ma photo!
- Ni sur mon site;
- ni sur le site officiel de la ville de Clamart!

Et pourtant, je suis bien Conseillère municipale à Clamart.

Un coup de chance !
- à quelques mètres près, je serai Vélizienne;
ou encore du Plessis Robinson...

Au Conseil municipal, j'essaie de défendre :
- l'écologie, une approche terre à terre;
- la place des femmes
... et, bien sûr, l'extrême bout du Haut Clamart.

Quoi que, pour le bout du Haut Clamart, il y a Clamoche!
Clamoche qui garde toute ma fidélité.

Rachel ADIL
rachel@clamoche.com
06 66 71 71 08

Recherche